email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France / Belgique

Cette musique ne joue pour personne de Samuel Benchetrit bientôt en post-production

par 

- Le réalisateur est aussi au casting avec Vanessa Paradis, François Damiens, Ramzy Bedia, JoeyStarr, Bouli Lanners, Valeria Bruni Tedeschi. Une production Single Man distribuée par UGC

Cette musique ne joue pour personne de Samuel Benchetrit bientôt en post-production
Samuel Benchetrit, Vanessa Paradis et François Damiens

Derniers jours de tournage pour Cette musique ne joue pour personne, le 7e long de Samuel Benchetrit qui compte notamment à son actif Janis et John (2003), J'ai toujours rêvé d'être un gangster [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(dévoilé à Locarno sur la Piazza Grande en 2007, prix du meilleur scénario au Sundance 2008 et nominé au prix Lumières 2009 du meilleur scénario), Asphalte [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(séance spéciale à Cannes en 2015) et Chien [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(présenté sur la Piazza Grande à Locarno en 2017).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Au casting figurent le réalisateur lui-même (Backstage [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Un enfant de toi [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), Vanessa Paradis (nominée au César 2000 de la meilleure actrice pour La Fille sur le pont, à son avantage entre autres dans L’Arnacoeur [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
et Un couteau dans le coeur [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Yann Gonzalez
fiche film
]
), le Belge François Damiens (nominé aux César 2015 et 2016 de meilleur acteur pour La Famille Bélier [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
et Les Cowboys [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, et aux César 2011 et 2014 du meilleur second rôle pour L’Arnacoeur [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
et Suzanne [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Katell Quillévéré
fiche film
]
, en salles dans l’année à venir dans Fourmi, Le Prince Oublié et Mon cousin), Ramzy Bedia (apprécié notamment dans Vandal [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et qu’on verra bientôt dans Terminal Sud [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), JoeyStarr (nominé aux César 2010 et 2012 du meilleur second rôle pour Le Bal des actrices [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Polisse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Maïwenn
fiche film
]
), le Belge Bouli Lanners (nominé aux Magritte 2015, 2016 et 2017 du meilleur acteur pour Lulu femme nue [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Tous les chats sont gris [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Les premiers les derniers [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bouli Lanners
fiche film
]
, et en 2013, 2014 et 2018 dans la catégorie second rôle pour De rouille et d’os [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jacques Audiard
interview : Jacques Audiard
fiche film
]
, 11.6 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Philippe Godeau
fiche film
]
et Tueurs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : François Troukens
fiche film
]
), la franco-italienne Valeria Bruni Tedeschi (David di Donatello de la meilleure actrice 1996, 1998, 2014 et 2017 - pour Folles de joie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Paolo Virzì
fiche film
]
-, nominée au César 2017 du meilleur second rôle pour Ma Loute [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Bruno Dumont
fiche film
]
), Gustave Kervern (à son avantage notamment dans Asphalte [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Dans la cour [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Philippe Martin
fiche film
]
, et que l’on verra bientôt dans Poissonsexe et Les Sans-dents), Jules Benchetrit (Au bout des doigts [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Asphalte) et Bruno Podalydès (Comme un avion [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Un beau soleil intérieur [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
).

Écrit par Samuel Benchetrit et Gabor Rassov, le scénario a pour cadre une ville portuaire où des êtres isolés, habitués à la violence, vont soudain voir leurs vies bouleversées par le théâtre, la poésie et l'art. Et leurs quotidiens, transformés par l'amour…

Produit par Julien Madon (Producer on the Move 2016 de l'European Film Promotion) pour Single Man Productions, Cette musique ne joue pour personne est coproduit par JM Films et par les Belges de Gapbusters. Préacheté par OCS, le long métrage bénéficie également du soutien de l’avance sur recettes du CNC, de Pictanovo (région Hauts-de-France) et de la Sofica SofiTVcine. Les six semaines de tournage se sont déroulés aux alentours de Dunkerque et en région parisienne avec Pierre Aïm (nominé aux César 1996, 2004 et 2012 de sa spécialité et récemment à son avantage entre autres sur Le Caire Confidentiel [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tarik Saleh
fiche film
]
) à la direction de la photographie. La distribution France sera assurée par UGC.

Pour mémoire, Single Man Productions compte à son actif récent Sauver ou périr [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(1 million d’entrées France fin 2018) et, à travers Labyrinthe Films, Julien Madon travaille actuellement pour Netflix sur La Terre et le Sang de Julien Leclerq qui est en post-production (lire l’article).

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.