email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2019 Compétition

Alberto Barbera présente le programme de la 76e Mostra de Venise

par 

- Polanski, Gray, Soderbergh, Kore-eda, Assayas, Martone et Larrain font partie des cinéastes qui seront sur le Lido entre le 28 août et le 7 septembre

Alberto Barbera présente le programme de la 76e Mostra de Venise
J'accuse de Roman Polanski

La condition féminine dans le monde vue avec une sensibilité nouvelle, la reconstruction d'événements du passé pour comprendre le présent, un cinéma qui enquête sur le réel plutôt que de composer des mondes alternatifs : tels sont les motifs "récurrents" identifiés par Alberto Barbera, directeur de la Mostra de Venise, lors de la présentation de l'édition 2019 de l'événement, qui se tiendra du 28 août au 7 septembre. Les films de genre ne manquent pas cependant : les thrillers, films de guerre, la science-fiction et l'animation ne sont pas absents de cette édition où le nombre de réalisateurs novices qui viendront sur le Lido dépasse celui des grands cinéastes, réguliers de la Mostra. On attend cela dit 10 metteurs en scène oscarisés sur l'île vénitienne, notamment James Gray, Roman Polanski, Steven Soderbergh, Hirokazu Kore-eda, Olivier Assayas, Mario Martone et Pablo Larrain. “Et Martin Scorsese? : c'est un rêve qu'on a tous mais le film n'est pas prêt, il devrait l'être à la fin novembre", a souligné Barbera quant à la présence espérée de The Irishman.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le coup d'éclat de Barbera est surtout le J’accuse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Roman Polanski, qui s'annonce comme un vrai chef-d'oeuvre. "Un grand Polanski, à plus de quatre-vingt ans, signe une reconstitution net et précise de la glaçante Affaire Dreyfus, qui a tant marqué la societé française, et Jean Dujardin y est exceptionnel à donner des frissons", indique Barbera. La troupe du film comprend aussi Emmanuelle Seigner et Louis Garrel. Avec l'amusant The Laundromat, Steven Soderbergh retrace quant à lui l'affaire plus récente des Panama Papers, modèle de cette vaste escroquerie qu'est la haute finance, avec Antonio Banderas, Gary Oldman et Maryl Streep dans les rôles principaux. Un autre titre qui suscite énormément d'impatience est Ad Astra de James Gray, pour la première fois produit par une major, la Fox, alors qu'il s'essaie, pour la première fois aussi, au cinéma de genre en livrant un film de science-fiction. Brad Pitt, Liv Tyler, Donald Sutherland et Tommy Lee Jones s'y retrouvent dans un futur anti-utopique où un astronaute voyage jusqu'aux frontières du système solaire pour trouver son père et dévoiler un mystère qui menace la survie de notre planète. Impatience toujours pour Joker de Todd Phillips, avec Joaquin Phoenix et Robert De Niro : “La Warner a accepté d'être en compétition avec ce prequel de Dark Knight encore plus dark, mais très différent, sur les contradictions des métropoles aujourd'hui".

Continuons dans l'ordre, en suivant celui choisi par le directeur de la Mostra pour la conférence de presse donnée ce matin à Rome. Après le film d'ouverture, déjà annoncé, La Vérité [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Hirokazu Kore-eda
fiche film
]
d'Hirokazu Kore-eda avec Catherine Deneuve, Juliette Binoche et Ethan Hawke, on verra le retour de Haifaa Al-Mansour, la première cinéaste-femme en Arabie saoudite, avec The Perfect Candidate [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Haifaa al-Mansour
fiche film
]
, l'histoire d'une jeune médecin qui se présente à des élections municipales dans un contexte ultraconservateur. Autres retours marquants : ceux du Suédois Roy Andersson avec About Endlessness [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Roy Andersson
fiche film
]
, après le Lion d'or décroché en 2014 avec Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l'existence [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Roy Andersson
fiche film
]
, et du Français Olivier Assayas avec Wasp Network [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Olivier Assayas
fiche film
]
, qui met en scène un groupe d'agents spéciaux cubains de Castro qui se sont infiltrés, dans les années 1990, parmi leurs compatriotes réfugiés aux États-Unis pour empêcher des actions de représailles contre Cuba. Ce film réunit Penelope Cruz et Gael Garcia Bernal, qui compte également parmi les acteurs d'Ema, portrait d'une “femme incendiaire” par le flamboyant Chilien Pablo Larrain, qui découvre là une actrice exceptionnelle : Mariana Di Girolamo.  

C'est à une sorte de cauchemar familial qu'il faut s'attendre avec Marriage Story de Noah Baumbach, sur un divorce (entre des personnages joués par Scarlett Johansson et Adam Driver) qui se déploie de New York City à Los Angeles. Le cinéaste arménien Atom Egoyan continue quant à lui de s'intéresser au rapport parents-enfants et au sentiment de culpabilité dans Guest of Honour, tourné dans le Canada de ses premiers films, avec David Thewlis, Luke Wilson et Rossif Sutherland. La Mostra va aussi présenter l'épique The Domain [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tiago Guedes
fiche film
]
 du Portugais Tiago Guedes, produit par Paulo Branco, sur une famille de propriétaires terriens vivant sur les rives du Tage dans les années 1940. Robert Guédiguian réunit de nouveau ses acteurs fétiches, Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, etc., dans Gloria Mundi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Robert Guédiguian
fiche film
]
, un film où il exprime avec une amertume toujours plus grande sa douleur et son absence d'espoir pour la société française. Waiting for the Barbarians [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ciro Guerra
fiche film
]
, l'adaptation du roman du même nom composé par le Prix Nobel de littérature 2003 J. M. Coetzee, qu'a suivi pendant des années le producteur Michael Fitzgerald , a été confiée au Colombien toujours surprenant Ciro Guerra, qui dirige ici une troupe d'exception comprenant Johnny Depp, Robert Pattinson et Greta Scacchi. Saturday Fiction de Lou Ye marquera le retour de la grande Gong Li, qui joue ici une actrice et espionne évoluant dans le Shanghaï de 1941.

Trois films italiens sont en compétition : l'ambitieux Martin Eden [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pietro Marcello
fiche film
]
de Pietro Marcello, transposition du chef d'oeuvre de Jack London à l'Italie et à une autre époque ; La mafia non è piu quella di una volta [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, une enquête anthropologique grotesque et provocatrice tournée par Franco Maresco à Palerme avec la grande photographe Letizia Battaglia et Ciccio Mira, qui était déjà dans Belluscone [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(projeté à Venise en 2014) ; Il Sindaco del rione Sanità [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mario Martone
fiche film
]
de Mario Martone, à partir d'une pièce d'Eduardo De Filippo montée il y a deux ans, ici remise à jour.

C'est d'un livre de Jerzy Kosiński, L'oiseau bariolé, qu'a été tiré The Painted Bird [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Václav Marhoul
fiche film
]
du réalisateur et producteur pragois méconnu Václav Marhoul, qui est parvenu à réunir une troupe composée de Stellan Skarsgård, Harvey Keitel et Julian Sands. C'est d'Australie que vient Babyteeth de Shannon Murphy, “le seul film sur la maladie qui m'ait jamais et ému, et fait rire", a dit Barbera. Pour conclure la compétition, Yonfan revient à Venise avec le film d’animation No. 7 Cherry Lane.

Les films sélectionnés dans le reste des sections du festival sont par ici.

La sélection de cette année :

Compétition

La Vérité [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Hirokazu Kore-eda
fiche film
]
 - Hirokazu Kore-eda (France/Japon) (film d'ouverture)
The Perfect Candidate [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Haifaa al-Mansour
fiche film
]
- Haifaa Al-Mansour (Arabie Saoudite/Allemagne)
About Endlessness [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Roy Andersson
fiche film
]
- Roy Andersson (Suède/Allemagne/Norvège)
Wasp Network [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Olivier Assayas
fiche film
]
- Olivier Assayas (France/Belgique)
Marriage Story - Noah Baumbach (Etats-Unis)
Guest of Honour - Atom Egoyan (Canada)
Ad Astra - James Gray (Etats-Unis)
The Domain [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tiago Guedes
fiche film
]
 - Tiago Guedes (Portugal/France)
Gloria Mundi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Robert Guédiguian
fiche film
]
- Robert Guédiguian (France/Italie)
Waiting for the Barbarians [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ciro Guerra
fiche film
]
- Ciro Guerra (Etats-Unis/Italie)
Ema - Pablo Larraín (Chili)
Saturday Fiction (Lan xin da ju yuan) - Lou Ye (Chine)
Martin Eden [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pietro Marcello
fiche film
]
- Pietro Marcello (Italie/France)
La mafia non è più quella di una volta [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Franco Maresco (Italie)
The Painted Bird [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Václav Marhoul
fiche film
]
- Václav Marhoul (République Tchèque/Ukraine/Slovaquie)
Il sindaco del Rione Sanità [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mario Martone
fiche film
]
- Mario Martone (Italie)
Babyteeth - Shannon Murphy (Australie)
Joker - Todd Phillips (Etats-Unis)
J'accuse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 - Roman Polanski (France/Italie)
The Laundromat - Steven Soderbergh (Etats-Unis)
No. 7 Cherry Lane (Ji yuan tai qi hao) - Yonfan (Hong Kong)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.