email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France / Brésil

Maneki Films mise sur Memory House de João Paulo Miranda Maria

par 

- La société française place de solides espoirs dans le premier long, actuellement en tournage, d’un cinéaste brésilien dont les courts ont été remarqués à Cannes et à Venise

Maneki Films mise sur Memory House de João Paulo Miranda Maria
Le réalisateur João Paulo Miranda Maria

Producer on the Move 2017 de l'European Film Promotion, Didar Domehri, pilote de la société de production parisienne Maneki Films, poursuit son travail de détection et d’accompagnement des talents internationaux avec Memory House (La Casa de Antiguidades), le premier long métrage du Brésilien João Paulo Miranda Maria, en tournage depuis le 15 juillet.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
LIM Internal

Très remarqué avec ces courts métrages puisqu’il avait été sélectionné à Cannes à la Semaine de la Critique 2015 avec Command Action, puis en compétition officielle en 2016 (avec une mention spéciale à la clé) avec La Jeune fille qui dansait avec le diable, avant de participer à la Mostra de Venise 2017 avec Meninas Fomicida, le réalisateur a été soutenu dans le développement de ce premier long par le programme Next Step 2015 de la Semaine de la Critique cannoise (en collaboration avec le TorinoFilmLab et le Moulin d'Andé-CÉCI), par la résidence de la Cinéfondation du Festival de Cannes à Paris et par le Paris Coproduction Village (organisé en 2017 par Les Arcs Film Festival dans le cadre du Champs-Elysées Film Festival).

Au casting de Memory House figurent le Brésilien Antonio Pitanga (acteur iconique du mouvement du Cinema Novo), sa compatriote Ana Flavia Cavalcanti (Body Electric) et le Belge Sam Louwyck (très à son avantage entre autres dans Bullhead [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bart Van Langendonck
interview : Michaël R. Roskam
fiche film
]
, Les merveilles [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alice Rohrwacher
interview : Tiziana Soudani
fiche film
]
Keeper [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
interview : Guillaume Senez ­
fiche film
]
ou encore La cinquième saison [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jessica Woodworth
fiche film
]
).

Écrit par João Paulo Miranda Maria, le scénario est centré sur Cristovam. Originaire de l'arrière-pays brésilien, il travaille dans une usine à lait d'une région prospère du Brésil, ancienne colonie autrichienne. Il s'y sent seul, marqué par les différences culturelles et ethniques. Un jour, il découvre une maison abandonnée remplie d'objets lui rappelant ses origines. Il prend progressivement possession de la maison. Curieusement, des objets y apparaissent, sans explication, comme s'il s'agissait d'un lieu « vivant ». Ne voyant pas d'autre moyen de supporter le présent, il se transforme en un homme-animal. Vidé de sa conscience, privé de relations sociales, coupé de son humanité, c'est en se métamorphosant en une créature mi homme-mi boeuf, qu'il retrouve sa liberté.

Produit par Maneki Films avec les Brésiliens de Bossa Nova, Memory House bénéficie du soutien de l’aide aux cinémas du monde du CNC, du Fonds Hubert Bals Europe et du FSA (Fundo Setorial do Audiovisual). La direction de la photographie a été confiée à Benjamín Echazarreta (Une femme fantastique [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 et Gloria [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
).

Pour mémoire, Maneki Films compte actuellement en post-production Un voyage en hiver de Claus Drexel (lire la news) et prépare Petite fleur de l’Argentin Santiago Mitre que la société parisienne a accompagné pour ses deux premiers longs (Paulina [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
qui avait remporté le Grand Prix de la Semaine de la Critique cannoise en 2015 et El Presidente [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Santiago Mitre
fiche film
]
qui avait été dévoilé sur la Croisette à Un Certain Regard en 2017). Dans la filmographie de Maneki figurent également entre autres Retour à Ithaque [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Laurent Cantet
fiche film
]
de Laurent Cantet, 11 fleurs [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Wang Xiaoshuai, Elefante blanco [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Pablo Trapero, Dégradé [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
des Palestiniens Arab et Tarzan Nasser et les deux premiers longs de Eva Husson : Les Filles du soleil [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Eva Husson
fiche film
]
et Bang Gang (une histoire d’amour moderne) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Eva Husson
fiche film
]
.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.