email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2019 Venice Production Bridge

Quatre atouts pour Be For Films à Venise, Toronto et San Sebastian

par 

- Au line-up et dans les vitrines des grands festivals de la rentrée brillent notamment The End of Love, The Barefoot Emperor et Le Milieu de L'Horizon

Quatre atouts pour Be For Films à Venise, Toronto et San Sebastian
The End of Love de Keren Ben Rafael

Régulièrement bien placée dans les sélections grands festivals (avec parmi ses réussites passées récentes, la Caméra d’Or cannoise 2017 Jeune Femme [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Léonor Serraille
fiche film
]
ou encore Nos batailles [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Guillaume Senez
fiche film
]
, Sofia
 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Meryem Benm'Barek
fiche film
]
, Tlamess [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ala Eddine Slim
fiche film
]
, etc.), la société de ventes internationales Be For Films, pilotée par Pamela Leu et filiale belge du groupe français Playtime (lire la news) a une fois de plus misé sur de bonnes cartes qu’elle entend bien faire fructifier auprès des acheteurs. Au line-up se distinguent en effet un film à l’affiche de la 76e Mostra de Venise (ouverte hier et qui se terminera le 7 septembre), deux titres qui feront leurs premières mondiales au 44e Festival de Toronto (du 5 au 15 septembre) et un long métrage en vitrine au 67e Festival de San Sebastian (du 20 au 28 septembre).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

A Venise, Be For Films vend la production française The End of Love [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Keren Ben Rafael qui sera dévoilée demain au programme Biennale College Cinema. Histoire d’amour et de nouvelles technologies, ce second long de la prometteuse cinéaste israélienne (après Vierges [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, prix d'interprétation féminine l’an dernier à Tribeca) est interprété dans les rôles principaux par la Française Judith Chemla (Une vie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Stéphane Brizé
fiche film
]
, Vif-Argent [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Le Sens de la fête [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) et par le Belge Arieh Worthalter (Girl [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lukas Dhont
fiche film
]
, Douze mille [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Razzia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nabil Ayouch
fiche film
]
) épaulés entre autres par Noémie Lvovsky et Bastien Bouillon. La production a été pilotée par Delphine Benroubi pour Palikao Films.

A Toronto, Be For Films négociera en particulier pour The Barefoot Emperor [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jessica Woodworth
fiche film
]
de Jessica Woodworth et Peter Brosens qui fera sa première mondiale le 6 septembre dans la section Contemporary World Cinema. Suite du loufoque King of the Belgians [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jessica Woodworth, Peter B…
fiche film
]
(découvert à Venise, dans la section Orizzonti, en 2016), le film est le 5e long du duo de cinéastes après La Cinquième saison [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jessica Woodworth
fiche film
]
(en compétition à Venise en 2012 et projeté la même année à Toronto, au programme Wavelengths), Altiplano [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(projeté à la Semaine de la Critique cannoise 2009) et Khadak [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jessica Woodworth
interview : Jessica Woodworth
fiche film
]
(couronné Lion du Futur à Venise en 2006). Interprété notamment par le Belge Peter Van Den Begin, sa compatriote Lucie Debay, l’Allemand Udo Kier et l’Américaine Geraldine Chaplin, The Barefoot Emperor a été produit par les Belges de Bo Films avec leurs compatriotes de Wajnbrosse Productions, les Néerlandais de Topkapi Films, les Croates de Propeler Film et les Bulgares de Art Fest.

Be For Films pourra compter sur un autre film en première mondiale à Toronto avec Kuessipan de la Canadienne Myriam Verreault qui sera présenté le 8 septembre au programme Discovery.

Après l’Italie et le Canada, l’équipe Be For Films prendra la direction de l’Espagne et du Festival de San Sebastian où elle vendra Le Milieu de L'horizon [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Delphine Lehericey
fiche film
]
 de Delphine Lehericey. Le film fera sa première mondiale dans la compétition New Directors où la cinéaste d’origine suisse installée en Belgique avait déjà été très remarquée en 2013 avec Puppy Love [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
. Réunissant au casting Luc Bruchez, Laetitia Casta, Thibaut Evrard, Clémence Poésy, Fred Hotier, Patrick Descamps, Lisa Harder et Sasha Gravat Harsh, le nouvel opus de la réalisatrice (qui a écrit le scénario avec Joanne Giger) a pour cadre un été de canicule en 1976. Dans la ferme familiale, Gus, 13 ans, sent bien que la chaleur n’affecte pas seulement les animaux ou les champs, mais vient aussi perturber le comportement des adultes qui l’entourent. Pendant ses vacances, Gus assistera à la fin du monde paysan traditionnel de son père et à l’explosion de sa cellule familiale. En quelques mois, il aura définitivement laissé derrière lui l’innocence de l’enfance… A noter que la direction de la photographe a été assurée par Christophe Beaucarne (cinq nominations au César de sa spécialité entre 2010 et 2018). Le Milieu de L'horizon a été produit par les Suisses de Box Productions et les Belges de Entre Chien et Loup, avec l’appui entre autres de la RTS, de la RTBF, de Teleclub et de BeTv.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.