email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2019 Compétition / Orizzonti / Prix

Joker décroche le Lion d'or à Venise

par 

- VENISE 2019 : Ce film de Todd Philips a enchanté le jury ; Polanski gagne un Lion d'argent, Roy Andersson le prix de la mise en scène, La mafia non è più quella di una volta un Prix spécial

Joker décroche le Lion d'or à Venise
Le réalisateur Todd Phillips et l'acteur Joaquin Phoenix avec le Lion d'or

Le “talent démentiel” de Joaquin Phoenix (selon les mots du réalisateur Todd Phillips) a conquis le Lido : Joker a remporté le Lion d'or de la 76e Mostra de Venise. La renversante transformation physique et mentale de l'acteur, la mise en scène et le scénario du film ont ravi le jury présidé par Lucrecia Martel, qui comprenait également Stacy Martin, Mary Harron, Piers Handling, Rodrigo Prieto, Shinya Tsukamoto et Paolo Virzì. Phoenix est monté sur scène avec le réalisateur pour recevoir le prix, et Phillips a dit que sans lui et son talent démentiel, "ce film n'aurait pas existé".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le Lion d'argent-Grand Prix du Jury est allé au magnifique J’accuse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
en l'absence du cinéaste Roman Polanski, pour les raisons qu'on sait. C'est sa femme Emmanuelle Seigner, qui joue dans ce film sur l'Affaire Dreyfus, qui est venue retirer le prix. Le Suédois Roy Andersson, qui a décroché le Lion d'argent de la mise en scène pour About Endlessness [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Roy Andersson
fiche film
]
, n'était pas présent non plus. C'est le producteur Johan Carlsson qui est venu à sa place. C'est le deuxième Lion que remporté Roy Andersson, après le Lion d'or obtenu en 2014 pour Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l'existence [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Roy Andersson
fiche film
]
.

Autre absence : celle du timide Franco Maresco, lauréat du Prix spécial du jury pour La mafia non è più quella di una volta [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
. Le producteur du film, Rean Mazzone, a remercié de la part du réalisateur sicilien et formulé le voeu que le film soit bientôt distribué dans les salles, se déclarant contre "tout type de censure".

Des interventions pétillantes ont tout de même marqué la soirée, en particulier celle de Yonfan, prix du meilleur scénario pour No.7 Cherry Lane, et des deux acteurs récompensés : Arianne Ascaride, primée pour Gloria Mundi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Robert Guédiguian
fiche film
]
de son compagnon de toujours Robert Guédiguian, a fait une touchante intervention "politique" en rappelant qu'elle était elle-même fille d'immigrés italiens fuyant la misère qui sont venus s'installer en France et en dédiant son prix à "tous ceux qui dorment au fond de la Méditerranée". Avant elle, Luca Marinelli, qui a raflé la Coupe Volpi pour son interprétation dans Martin Eden [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pietro Marcello
fiche film
]
de Pietro Marcello, a remercié le réalisateur pour lui avoir "offert cette aventure" et Jack London, qui a créé le légendaire personnage de marin du roman dont est tiré le film, dédiant le prix à "toutes les personnes qui, en mer, aident les gens qui fuient des situations inimaginables".

Liste complète des gagnants :

Compétition

Lion d'or
Joker - Todd Phillips (États-Unis/Canada)

Lion d'argent - Grand Prix du jury
J'accuse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Roman Polanski (France/Italie)

Lion d'argent – Prix de mise en scène
Roy Andersson - About Endlessness [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Roy Andersson
fiche film
]
(Suède/Allemagne/Norvège)

Prix spécial du jury
La mafia non è più quella di una volta [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Franco Maresco (Italie)

Coupe Volpi de la meilleure actrice
Ariane Ascaride - Gloria Mundi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Robert Guédiguian
fiche film
]
(France/Italie)

Coupe Volpi du meilleur acteur
Luca Marinelli - Martin Eden [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pietro Marcello
fiche film
]
(Italie/France)

Prix du meilleur scénario
Yonfan - No.7 Cherry Lane (Hong Kong/Chine)

Prix Marcello Mastroianni du meilleur nouveau talent
Toby Wallace - Babyteeth (Australie)

Lion du futur – Prix "Luigi de Laurentiis" du meilleur premier film
You Will Die at 20 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Amjad Abu Alala
fiche film
]
- Amjad Abu Alala (Soudan/France/Égypte/Norvège/Allemagne/Qatar)

Orizzonti

Meilleur film
Atlantis [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Valentyn Vasyanovych
fiche film
]
- Valentyn Vasyanovych (Ukraine)

Meilleur réalisateur
Théo Court - White on White [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(Espagne/Chili/France/Allemagne)

Prix spécial du jury
Verdict [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
- Raymund Ribay Gutierrez (Philippines/France)

Meilleure actrice
Marta Nieto - Madre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Rodrigo Sorogoyen
fiche film
]
(Espagne/France)

Meilleur acteur
Sami Bouajila - A Son [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(Tunisie/France/Liban/Qatar)

Meilleur scénario
Jessica Palud, Philippe Lioret, Diastème - Revenir [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(France)

Meilleur court-métrage
Darling - Saim Sadiq (Pakistan/États-Unis)

Venice Classics

Meilleur film restauré
Ecstasy - Gustav Machatý (Tchécoslovaquie/Autriche)

Meilleur documentaire sur le cinéma
Babenco: Tell Me When I Die - Barbara Paz (Brésil)

Venice Virtual Reality

Meilleur film en réalité virtuelle
The Key - Celine Tricart (États-Unis)

Meilleure expérience
The Line - Ricardo Laganaro (Brésil)

Meilleur histoire VR
Daughters of Chibok - Joel Kachi Benson (Nigéria)

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.