email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2019 Hors-compétition

Critique série : The New Pope

par 

- VENISE 2019 : Dans cette suite à la série The Young Pope de Paolo Sorrentino, c'est John Malkovich qui reprend le rôle principal à Rome

Critique série : The New Pope
John Malkovich dans The New Pope

Trois ans après que le cinéaste italien Paolo Sorrentino ait présenté à la Mostra de Venise la série The Young Pope, depuis nommée pour des Emmys et Golden Globes, il est de retour hors-compétition au Lido avec la suite, The New Pope. Hélas, Sorrentino a choisi de montrer au public les épisodes 2 et 7 de la série, avec des montages rapides pour combler les trous entre les deux, et ainsi révéler le motif prédominant du terrorisme. Espérons que la projection dans le désordre des épisodes n'est pas une tendance appelée à durer.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Au printemps dernier, le réalisateur danois Nicolas Winding Refn est arrivé à Cannes avec les épisodes 4 et 5 de sa série TV Too Old to Die Young. Il semble prétentieux pour des réalisateurs de venir présenter leurs projets dans les festivals de cinéma dans le désordre chronologique. Ce qu’on en retire, c’est que ces réalisateurs tentent de montrer leurs galons d’auteurs plus que de mettre l’accent sur les séries elles-mêmes. Cela suggère que le public devrait admirer la photographie, les performances et l’esthétique, sans se soucier d’éléments futiles comme l’intrigue ou encore la chronologie. Ces cinéastes se trompent. Ce n’est qu'en montrant les épisodes dans l’ordre qu’on peut bien juger une série, et ce qui a été montré à la Mostra de Venise, malgré son excellence, n’était que de la poudre aux yeux.

La raison pour laquelle Sorrentino a choisi les épisodes 2 et 7 est que ce sont ceux qui montrent le mieux les talents incroyables de John Malkovich et Jude Law. L’acteur américain arrive dans la série pour jouer un pape britannique, à la suite de toute une série où un acteur anglais traversait une crise existentielle après avoir été élu premier pape américain. Malkovich, actuellement au théâtre à Londres, peut certainement incarner un Britannique les yeux fermés.

La nouvelle saison commence là où la première s’est arrêtée, sur le malaise de Pie XIII (Law). Il passe l’ensemble de la saison 2 dans le coma, mais Law est trop connu pour passer tous les épisodes étendu dans un lit : il fait donc quelques visites au Vatican sous forme de spectre. Il semble plus certain que Dieu existe qu’il ne l’était avant de tomber dans le coma. L’implication semble être que c’est un Christ des temps modernes.

Dans le deuxième épisode, le Secrétaire d’État Voiello (Silvio Orlando) pousse un aristocrate anglais modéré, Sir John Brannox (Malkovich), sur le trône papal, sous le nom de Jean-Paul III. Malkovich, comme il l’a démontré dans le rôle du Vicomte de Valmont dans Les Liaisons Dangereuses (1988), a un sacré penchant pour jouer des personnages qui ont des ambitions politiques sans avoir l'air d'y toucher. Et évidemment, il est rayonnant dans la série, où il a quelques scènes face à Cécile de France, qui revient dans le rôle de Sofia Dubois, à vous donner des frissons.

Le ton des deux épisodes est bien plus mélancolique que l’ensemble de la saison 1. Les deux papes se sentent frustrés et croulent sous la responsabilité de leur fonction. Cependant, comme dans tout ce que fait Sorrentino, le sous-texte satirique est évident, et Law semble beaucoup plus s’amuser avec son personnage. Il est probable que les fans de The Young Pope s’y retrouveront. Ceux qui ne sont pas fans des spoilers auront sans doute moins goûté le choix “artistique” fait pour cette Mostra.

The New Pope est une coproduction entre l'Italie, la France, l'Espagne et les États-Unis pilotée par Wildside, en coproduction avec Haut et Court et Mediapro, avec la participation de Sky Italia, HBO et Canal+.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais par Florian Etcheverry)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy