email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT Belgique

screen.brussels soutient le premier long métrage d’Emmanuel Marre

par 

- Le fonds d’investissement régional bruxellois soutient Carpe Diem du jeune cinéaste belge, ainsi que le nouveau film de Fabrice du Welz

screen.brussels soutient le premier long métrage d’Emmanuel Marre
Le réalisateur Emmanuel Marre

Pour sa dernière session de 2019, le screen.brussels fund a retenu 8 projets de coproduction. Parmi les projets sélectionnés, on retrouve 3 longs métrages de fiction, 2 d’animation, 2 séries télévisées et un documentaire, dont le premier long d’Emmanuel Marre, et le nouveau film de Fabrice du Welz.

Le premier long du jeune cinéaste Emmanuel Marre, Carpe Diem, dresse le portrait de Cassandre, 26 ans, est hôtesse de l'air dans une compagnie low-cost. Elle vit au jour le jour et passe de vol en fête sans lendemain. Comme pseudo Tinder, elle a choisi Carpe Diem. Elle se reconnaît pleinement dans la devise de sa compagnie "Le monde n'attend pas". Après avoir remporté de très nombreux prix avec ses courts métrages Le Film de l’été et D’un château l’autre, dont le prestigieux Prix Jean Vigo pour le premier, le réalisateur se lance dans l’aventure du long épaulé par son producteur Benoît Roland (Wrong Men), et en coproduction avec ses partenaires habituels de Kidam (France).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

De son côté, Fabrice du Welz, dont le dernier film, Adoration [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Fabrice du Welz
fiche film
]
, écume avec succès les festivals où il décroche prix après prix, avant sa sortie en France et en Belgique le 22 janvier prochain, prépare déjà son nouveau long métrage, Inexorable. Le film raconte l’histoire de Marcel Bellmer, un écrivain qui, des années après avoir connu le succès, sortant d’une dépression, décide de déménager avec sa famille. C’est alors que Gloria se fait engager comme femme de ménage. Jeune et fragile, elle trouble Marcel au plus profond de lui. Le réalisateur travaillera cette fois-ci avec la société liégeoise Frakas Productions, et les Français de The Jokers.

Parmi les autres projets retenus, on retiendra Lilith & De Gebroeders Schimm, un film familial de Michael Van Ostade, produit par Minds Meet (Belgique) et Volya Films (Pays-Bas), ainsi que les deux films d’animation, Titina de la norvégienne Kasja Naess, produit par Vivi Film (Belgique) et Mikrofilm (Norvège) et Le Tour du monde en 80 jours du Français Samuel Tourneux, produit par Cottonwood Media (France) et Umedia (Belgique).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.