email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CINEMED 2019 Cinemed Meetings / Prix

Lumière noire vainqueur aux Cinemed Meetings

par 

- Le projet de premier long de Karim Bensalah remporte la Bourse principale d'aide au développement du Festival du Cinéma Méditerranéen de Montpellier

Lumière noire vainqueur aux Cinemed Meetings
Jurys et primés des Cinemed Meetings 2019 (au premier rang de gauche à droite : Erenik Beqiri, Urska Djukic, Karim Bengana, Una Gunjak et Karim Bensalah) (© Eric Catarina)

Au terme de deux jours de pitchs, le jury de la 29e édition de la Bourse d'aide au développement décernée dans le cadre du 41e Festival du Cinéma Méditerranéen de Montpellier a couronné le projet français Lumière noire de Karim Bensalah. De père algérien et de mère brésilienne, le cinéaste remarqué avec ses courts métrages (notamment Le Secret de Fatima et Les Heures blanches) a écrit un scénario centré sur Sofiane, fils d'un ex-diplomate algérien et qui a vécu sa vie à l’étranger. Aujourd’hui étudiant à Lyon, il est victime d'une décision administrative et vit sous la menace d’une expulsion. Dans l'espoir de régulariser sa situation, il se résout à travailler temporairement pour des pompes funèbres musulmanes. Paumé dans son identité, mal dans sa peau, côtoyer les morts va s'avérer être pour lui un chemin lumineux… La production sera assurée par Oualid Baha pour Tact Production (qui compte à son actif la coproduction de La Miséricorde de la jungle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Joël Karekezi
fiche film
]
).

Attribuée par un jury présidé par le producteur Jacques Bidou (JBA) qui était épaulé par l’Italienne Alexandra Speciale (entre autres consultante pour la Mostra de Venise où elle pilote aussi le Work-in-Progress Final Cut), Marion Tharaud (Haut et Court) et le vendeur international Hedi Zardi (Luxbox), cette bourse d'aide au développement de 8000 euros est dotée par le CNC et s'y ajoutent 5000 euros en prestations de post production son chez Saraband et 5000 euros de tirage DCP offerts par Mikros.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La seconde bourse, 4000 euros dotés par la région Occitanie (plus 5000 euros de prestations de services de post production chez French Kiss Studio) est allée à Excursion de Una Gunjak (une production pilotée par Amra Baksic Camo pour la société bosnienne SCCA/pro.ba, en association avec la Croatie et la Serbie). L’idée du film a été inspirée par un véritable scandale qui a secoué la Bosnie-Herzégovine il y a quelques années : sept filles de 14 et 15 ans, originaires d'une petite ville de Bosnie, après un voyage scolaire à Sarajevo, sont rentrées chez elles enceintes. Relayé par de nombreux medias européens, ce scandale prend des proportions internationales, la boîte de Pandore de la sexualité des étudiants de l’école s'ouvre, révélant l'environnement dans lequel ils vivent.

Le jury a aussi distingué Good Girl, le projet de premier long de la Slovène Urska Djukic (lire l’interview) dont l’intrigue est centrée sur Lucija, une fille sensible de 15 ans, admise au lycée catholique de Ljubljana. Si elle termine l'année selon les exigences de sa mère, elle aura le droit de passer les vacances d'été chez sa tante à Paris. Mais ses instincts s'en mêlent… Un projet piloté en production par Marina Gumzi (également co-scénariste) pour Nosorogi.

De son côté, le jury de la 5e édition du dispositif "Du court au long" (ouvert aux cinéastes en vitrine à Montpellier dans la compétition des courts métrages et qui souhaitent proposer un projet de long) a octroyé une résidence d'écriture offerte par Méditalents au projet français Love Bites de l’Albanais Erenik Beqiri (produit par Olivier Berlemont et Émilie Dubois pour Origine Films). Le scénario a pour cadre une ville de Tirana en ébullition où les mouvements sociaux prennent de l’ampleur. Tom et Anna vont bientôt devoir partir. Après deux ans à l’abri des regards, ils sont prêts aujourd’hui à officialiser leur relation et se présenter au père de Tom. Mais comment lui expliquer que Anna et sa famille se nourrissent de sang et ne supportent pas la lumière du jour ? Le tourbillon de l’actualité va mettre leur relation à rude épreuve et leur imposer des sacrifices…

A noter enfin que le jury "Du court au long" a décerné deux mentions spéciales à Spray de l’Égyptien Sherif El Bendary et à L’Algérie c’est beau comme l’Amérique de Karim Bengana (piloté par les Algériens de Bang Bang Réalisation et les Français de KG Productions).

La liste des gagnants :

Bourse d'aide au développement

Bourse principale
Lumière noire - Karim Bensalah (France)

Seconde bourse d'aide au développement
Excursion - Una Gunjak (Bosnie-Herzégovine/Croatie/Serbie)

Résidence au Centre des écritures cinématographiques du Moulin d’Andé
Good Girl - Urska Djukic (Slovénie)

Dispositif "Du court au long"

Résidence d’écriture Méditalents
Love Bites - Erenik Beqiri (France)

Mentions spéciales
Spray - Sherif El Bendary (Égypte)
L'Algérie c'est beau comme l'Amérique – Karim Bengana (Algérie/France)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.