email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CINÉMA DU RÉEL 2020 ParisDOC

REPORT : ParisDOC Works-in-Progress 2020

par 

- Huit longs métrages documentaires à découvrir en ligne pour les professionnels inscrits à la 7e édition du Work in Progress organisé dans le cadre du Festival Cinéma du réel

REPORT : ParisDOC Works-in-Progress 2020
Mother Lode de Matteo Tortone

Ils devaient se réunir aujourd’hui à Paris, au Centre Pompidou, pour découvrir les images et assister aux pitchings des cinéastes et des producteurs de huit documentaires en post-production ou production, mais l’actualité du coronavirus et le confinement du territoire français en a décidé autrement. Néanmoins, à l’image du 42e Festival Cinéma du réel qui se poursuit désormais en ligne jusqu’au 22 mars pour les jurés et les accrédités, la plateforme professionnelle ParisDOC s’est adaptée rapidement et les diffuseurs (programmateurs de festivals, agents de vente, distributeurs, TV, plateformes web et exploitants) invités et inscrits à la 7e édition du Work in Progress vont pouvoir découvrir en ligne les images des documentaires sélectionnés accompagnées par une vidéo de pitching de 5m.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parmi les sélectionnés de ce Work in Progress se distinguent notamment deux films en post-production qui ont été développés dans le cadre du programme EURODOC. Le premier est Mother Lode de l’Italien Matteo Tortone, une coproduction associant la société française Wendigo Films, la structure italienne Malfé Film et les Suisses de C-Side Productions (lire l’interview avec le réalisateur et le producteur Alexis Taillant). Le second titre est The Last Hillbilly [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Diane Sara Bouzgarrou et Thomas Jenkoe, produit par les Français des Films de Force Majeure.

Sont également en vitrine en post-production la coproduction franco-allemande A pas aveugles de Christophe Cognet dont le montage image est quasi définitif, Ancient Soul de l’Espagnol Alvaro Gurrea (au stade du rough cut), Every Single Minute (Každá Minuta Života) de la Tchèque Erika Hníková et la coproduction franco-brésilienne Venice Beach, CA de Marion Naccache (rough cut).

Enfin pointent deux films encore en production, Ghost Town du Français Nicolas Peduzzi et Sunny (Mziuri) de la Géorgienne Keti Machavariani.

Les sélectionnés du WiP 2020 et mini-synopsis :

A pas aveugles - Christophe Cognet (France/Allemagne)
Production : l’atelier documentaire (Raphaël Pillosio), Oval Media
À Dachau, Buchenwald, Mittelbau-Dora, Ravensbrück, et Auschwitz-Birkenau, des déportés ont réussi à prendre des photographies clandestines. Puisque ces femmes et ces hommes se sont acharnés à nous transmettre ces images, il nous faut bien les regarder.

Every Single Minute (Každá Minuta Života) - Erika Hníková (République tchèque/Slovaquie)
Production : Endorfilm (Jiří Konečný), Punkchart Films (Ivan Ostrochovský)
Michal et Lenka Hanuliak, un couple marié, mène une expérience particulière sur leur fils de quatre ans, Miško. Depuis sa naissance, ils passent chaque minute à l’élever afin qu’il devienne un jour un athlète accompli et un "être humain de qualité".

Ghost Town - Nicolas Peduzzi (France)
Production : GoGoGo Films (Carine Ruszniewski)
Une déambulation dans la ville fantôme de Houston où nous suivons quatre personnages,  aussi chaotiques que fulgurants. Esquissant un portrait de la ville de Houston, ces trajectoires s’entremêlent tandis qu’au loin un ouragan s’annonce.

Mbah Jhiwo - Alvaro Gurrea (Espagne)
Production : My Deer Films (Rocio Mesa)
Tentant de retrouver l’amour de la femme qui l’a abandonné, Yono (Mbah Jhiwo), un mineur de soufre de Kawa Ijen, transite par les différentes croyances qui coexistent dans la réalité néocoloniale des îles des mers du Sud.

Mother Lode - Matteo Tortone (France/Italie/Suisse)
Production : Wendigo Films (Alexis Taillant, Nadège Labé), Malfé Film (Margot Mecca), C-Side Productions (Benjamin Poumey)
Jorge se rend à La Rinconada, une mine d’or perdue dans les glaciers de la Cordillère des Andes. Sur place, il se confronte à un monde dominé par la figure du diable qui gouverne la mine. Une fable sombre sur la face caché d’un eldorado terrifiant.

Sunny (Mziuri) - Keti Machavariani (Géorgie)
Production : Sunny Films (Keti Machavariani et Tsisana Khundadz), Terra Incognita Films (Nato Sikharulidze, Giorgi Mukhadze et Giorgi Kobalia)
Sunny est un film documentaire qui évolue autour d’une enquêtrice, son travail est aussi passionnant qu’exigeant. En allant à la rencontre de la protagoniste, nous découvrons la vie, les peurs, les espoirs et les comportements des gens face aux graves problèmes civiques et politiques du pays.

The Last Hillbilly [+lire aussi :
critique
fiche film
]
- Diane Sara Bouzgarrou et Thomas Jenkoe
Production : Films de Force Majeure (France)
"Alors tu veux savoir ce que sont les hillbillies. Eh bien, tu le sais et tu ne le sais pas..." Portrait d’une famille appalachienne à travers les mots de l’un des leurs, The Last Hillbilly mêle observation documentaire et monde intérieur surprenant pour témoigner d’un monde en voie de disparition.

Venice Beach, CA - Marion Naccache (France/Brésil)
Production : Marion Naccache et Franck Leibovici, Pikel Productions (Jérôme Czapka) et Franco Filmes e produções (Ailton Franco Junior)
Tous les matins, les sans-abris du bord de mer de Venice Beach, Californie, se réveillent, doivent ranger leurs affaires pour s’installer à l’autre bout de la plage. Le soleil se lève, rien ne change, mais leur vision du monde nous projette ailleurs.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy