email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

LUXEMBOURG 2020 Prix

Le 10e Luxembourg City Film Festival annonce ses gagnants

par 

- Malgré la crise du coronavirus, la manifestation vient d’annoncer son palmarès et peut compter sur un beau bilan

Le 10e Luxembourg City Film Festival annonce ses gagnants
Le réalisateur Alexander Nanau et le producteur Bernard Michaux lors de la présentation de L’Affaire Colectiv au Luxembourg City Film Festival (© Massimo Cataldo/Luxembourg City Film Festival)

10 ans après sa création, le Luxembourg City Film Festival peut aujourd’hui se féliciter de sa progression fulgurante. La maturité professionnelle avec laquelle les organisateurs ont su hisser ce rendez-vous européen désormais incontournable force le respect.

Parmi les nombreux anges gardiens de l’événement, trône la Présidente du Conseil d’administration Colette Flesch, première femme élue bourgmestre de Luxembourg en 1970 et ex-ministre des Affaires étrangères, du Commerce extérieur, de la Coopération, de l'Économie et de la Justice au cours des années 1980. Arrivée à la dixième édition de ce qui était en 2011 "un pari sur l’avenir", Mme Flesch, satisfaite et confiante, a publiquement annoncé son retrait de l’organisation lors de la soirée d’ouverture le 5 mars.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Un moment riche en émotions, tandis qu’Alejandro Jodorowsky était assis au premier rang. Le cinéaste franco-chilien recevait un hommage pour l’ensemble de son œuvre. On retiendra le discours exalté retraçant la carrière du "maestro de l’ésotérisme" prononcé pour l’occasion par Philippe Rouyer, Président du Syndicat Français de la Critique de Film. Ce dernier a animé une masterclass exceptionnelle avec Jodorowsky à la Cinémathèque de la Ville de Luxembourg, autre lieu incontournable du festival où furent également reçus le réalisateur de films d’animation Jean-François Laguionie et sa collaboratrice Anik Le Ray (Le Voyage du Prince [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
).

L’arrêt soudain mais prévisible des activités du festival à mi-parcours face à la progression européenne du Coronavirus, n’aura pour autant pas eu raison du succès populaire de l’événement qui, sans avoir actuellement tous les chiffres en mains, a enregistré la participation de 18 000 spectateurs dont 12 250 en salles.

Ceci sans compter les participants du réputé Pavillon VR, cette année déployé à travers les grands espaces de l’Abbaye de Neumünster. Une réussite totale : dès l’inauguration des lieux en présence de la Ministre de la culture Sam Tanson, les curieux n’ont cessé d’affluer.

Parmi les installations les plus populaires : A Linha du brésilien Ricardo Laganaro; la co-production Belgique/France/Luxembourg 7 Lives de Jan Kounen; sans oublier l’exceptionnelle Cosmos Within Us de Tupac Martir qui repousse encore une fois les limites du genre : installée dans un espace sublime sous la toiture de Neumünster, cette performance en présence de danseurs et de musiciens fut un coup d’éclat pour le festival et les partenaires organisateurs du pavillon, dont le Film Fund Luxembourg et bien-sûr le Centre Phi de Montréal.

Autre première de cette année : un jury dédié à la sélection VR a remis son prix de la Meilleure Expérience Immersive à Battlescar I, II & III de Nico Casavecchia et Martin Allais. De quoi saluer l’esprit novateur et l’apport considérable au secteur des nouvelles écritures exprimés par la compagnie française Atlas V qui fut mise à l’honneur durant la manifestation. Son Président et Co-fondateur Fred Volhuer a d’ailleurs pris part au 3rd VR Day en présence de nombreux intervenants (lire la news).

Dans les circonstances exceptionnelles, le Jury International et le Jury Presse n’ayant pu visionner que la moitié des œuvres en Compétition Officielle, le Grand Prix Orange (10,000 Euros) ainsi que le Prix de la Critique n’ont malheureusement pu être remis. Toutefois, le Prix Documentaire BGL BNP Paribas (5,000 Euros) a été remporté par L’Affaire Colectiv [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Alexander Nanau, un film-choc dénonçant la corruption du système de santé roumain.

Hors-Compétition, la programmation du festival a entre autres permis la découverte de plusieurs co-productions luxembourgeoises particulièrement solides, comme Raconte-moi le fleuve [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Julie Schroell
fiche film
]
de Julie Schroell, Tune into the Future [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Éric Schockmel, Dreamland [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Bruce McDonald ou encore Jumbo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Zoé Wittock
fiche film
]
de Zoé Wittock.

La liste complète des gagnants :

Grand Prix – by Orange
non attribué

Prix du documentaire – by BGL BNP Paribas
L’Affaire Colectiv [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Alexander Nanau (Roumanie/Luxembourg)

Prix du Public – by Orange
non attribué

Prix de la critique
non attribué

Prix VR – Meilleure Expérience Immersive
Battlescar - Nico Casavecchia, Martin Allais (France/États-Unis)

Mention spéciale
Cosmos Within Us - Tupac Martir (Luxembourg/Royaume-Uni)

Prix du Jury Jeune – by Kinepolis
Babyteeth - Shannon Murphy (Australie)

Prix du Jury Scolaire
Roads [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Sebastian Schipper (France/Allemagne)

Prix du Jury Enfants
Romy’s Salon - Mischa Kamp (Pays-Bas/Allemagne)

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy