email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CINÉMA DU RÉEL 2020 Prix

Cinéma du réel sacre El año del descubrimiento

par 

- Le documentaire de l’Espagnol Luis López Carrasco remporte le Grand Prix. Au palmarès se distinguent aussi Makongo, Chronique de la terre volée et Il n’y aura plus de nuit

Cinéma du réel sacre El año del descubrimiento
El año del descubrimiento de Luis López Carrasco

Composé de Florian CascheraStéphane MercurioHania MrouéTerutaro Osanaï et Cristina Piccino, le jury de la compétition des longs métrages du 42e festival Cinéma du réel (qui s’est déroulé en ligne dans le contexte de la crise sanitaire) a sacré El año del descubrimiento [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Espagnol Luis López Carrasco. Le film s’appuie sur des événements remontant à 1992, des émeutes et des manifestations à Carthagène, au sud-est d’une Espagne donnant alors l’image d’un pays civilisé, moderne et dynamique (dix ans après la victoire du parti ouvrier de Felipe González), pour se déployer à travers des discussions filmées de nos jours dans un café. La motivation du jury : "grande épopée de la parole dans l’Espagne d’après Franco et d’après la crise industrielle, où le même bar est filmé soir et matin comme arche de Noé et tour de Babel, c’est un film-vitrail qui fait vaciller les temporalités, une chorale dissonante mais toujours magnifiquement cadencée, une oeuvre patiente, généreuse, formellement admirable." Découvert en compétition à Rotterdam, le documentaire a été produit par les Espagnols de LaCima Producciones (qui assurent également les ventes internationales) avec les Suisses d’Alina Film.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le Prix International de la SCAM a été décerné à Makongo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, le premier long métrage d’Elvis Sabin Ngaibino, produit par l’Italien Daniele Incalcaterra (avec sa société argentine) en collaboration avec l’Alliance Française de Bangui et les Ateliers Varan. La motivation du jury : "un film fort, simple. La profonde humanité de ses protagonistes, alliée à un travail cinématographique puissant et rigoureux nous ont impressionnés. Ce film tourné dans la forêt centrafricaine aborde des thématiques universelles avec finesse et complexité."

Le prix Institut Français - Louis Marcorelles remis au meilleur film de la Sélection Française est allé à Chronique de la terre volée [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Marie Dault (produit par les sociétés Tell Me Films et Pays des Miroirs). La motivation du jury : "la belle énergie du film et de ses protagonistes nous embarque dans un quartier de Caracas avec une histoire d’une force rare. Cette figure de femme qui lutte contre l’adversité avec générosité et dignité est très belle. Le film touche à des enjeux complexes et universels, et il ouvre une brèche d’espoir avec une maitrise dans la narration."

Une mention spéciale est allée à Il n’y aura plus de nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Éléonore Weber. Produit par Perspective Films, c’est pour le jury un "troublant documentaire dont le Noir est à la fois le sujet et la matière, la nuit un espace réversible et la guerre une durée avant tout. Oeuvre plastique impressionnante, le film fixe des vertiges et sème des doutes en lui comme le reflet des étoiles sur l’eau."

Le palmarès :

Prix décernés par le jury des longs métrages

Grand Prix du Cinéma du réel
El año del descubrimiento [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Luis López Carrasco (Espagne/Suisse)

Prix International de la SCAM
Makongo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Elvis Sabin Ngaibino (République Centrafricaine/Argentine/Italie)

Prix de l'Institut Français - Louis Marcorelles
Chronique de la terre volée [+lire aussi :
critique
fiche film
]
- Marie Dault (France)

Mention spéciale
Il n’y aura plus de nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Éléonore Weber (France)

Prix de la musique originale
The Two Sights [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Joshua Bonnetta (Royaume-Uni/Canada)

Mention spéciale
Bring Down The Walls [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Phil Collins (Allemagne/États-Unis)

Prix décernés par le jury courts métrages & premiers films

Prix Loridan Ivens / CNAP
Yesterday There Were Strange Things in the Sky – Bruno Risas (Brésil)

Mention spéciale
Expedition Content – Ernst Karel et Veronika Kusumaryati (Etats-Unis)

Prix du Court métrage
Back To 2069 – Elise Florenty et Marcel Türkowsky (Allemagne/France/Belgique)
Don’t Rush - Elise Florenty et Marcel Türkowsky (Allemagne/France/Belgique)

Mention spéciale
Reserve – Gerard Ortín Castellví (Espagne)

Prix du Court métrage Tënk
This Means More
– Nicolas Gourault (France)

Autres prix

Prix du jury des jeunes – Cinéma du Réel
Il n’y aura plus de nuit - Éléonore Weber

Prix des Bibliothèques
El año del descubrimiento - Luis López Carrasco
Makongo - Elvis Sabin Ngaibino

Prix des détenus du Centre Pénitentiaire de Bois d’Arcy
This Means More – Nicolas Gourault

Prix du Patrimoine de l'Immatériel
L’Âge d’or [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
– Jean-Baptiste Alazard (France)

Le Prix du public – Première fenêtre
Maria K. – Juan Francisco González (France) (moyen-métrage)

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy