email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SÉRIES MANIA 2020

Un bilan positif pour Séries Mania Digital Forum

par 

- Le premier grand événement professionnel passé en ligne après avoir été contraint à l’annulation a publié des chiffres pouvant servir de repères dans le nouvel environnement lié à la crise sanitaire

Un bilan positif pour Séries Mania Digital Forum
La directrice générale de Séries Mania Laurence Herszberg

Le recyclage en ligne d’une partie des programmations des festivals ou au moins de leurs volets professionnels est l’une des nouveautés improvisées majeures générées par le contexte actuel de crise sanitaire mondiale. Mais le phénomène fait débat. Au rayon des événements internationaux les plus importants du 7e art, Thierry Frémaux et Alberto Barbera, les pilotes du Festival de Cannes et de la Mostra de Venise, ont déjà fait connaître leurs refus tranchés d’une organisation en ligne en cas d’impossibilité d’assurer cette année la dimension physique de leurs événements, et ce pour d’évidentes raisons artistiques (les plus grands films des plus grands cinéastes méritent un écrin à leur mesure, autrement dit une première mondiale dans les meilleures conditions visuelles, en salle et avec un public de référence).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

D’autres manifestations en revanche, pour des questions parfois de simple survie économique ou parce qu’elles préfèrent relever le défi de l’inédit plutôt que d’affronter le néant, tentent de se tracer très rapidement un chemin vers des éditions numériques panachées (avec des titres plus ou moins accessibles aux professionnels de l’industrie, à la presse et au public, en fonction également des désidératas des producteurs et des vendeurs). Néanmoins, les résultats concrets des marchés en ligne sont encore nébuleux et difficiles à évaluer pour les acheteurs et les vendeurs. Aussi la publication des données de fréquentation du Séries Mania Digital Forum qui s’est déroulé en ligne du 25 mars au 7 avril après l’annulation de l’édition physique du festival lillois est riche d’enseignements.

La plateforme en ligne mise en place dans un temps record par l’équipe de Séries Mania a attiré 1500 professionnels (sur les 2000 accrédités au moment de l’annonce de l’annulation du festival), dont 60% d’acheteurs, chargés de programme, producteurs et distributeurs alors que les 40% restants ont réuni des journalistes, des programmateurs et des scénaristes. Au total, cela représente 83 jours de visionnage, soit 1h30 en moyenne par utilisateur de la plateforme. 10 000 visites ont notamment été enregistrées au Buyers Showcase (avec environ sept épisodes visionnés par utilisateur) et 5000 du côté des pitchings vidéo des projets en développement (3,5 en moyenne par utilisateur). Enfin, l’analyse de la localisation géographique des professionnels impliqués a recensé 40 pays, la France étant naturellement en première position (avec un tiers des utilisateurs) devant les Etats-Unis. A noter que l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, le Brésil, la Russie et le Canada pointent également dans le haut du classement.

Autant d’informations précieuses pour les festivals à venir ayant déjà opté pour un marché en ligne et pour les producteurs et créateurs qui soupèsent encore l’intérêt de s’y lancer. Des résultats qui ont donné un peu de baume au cœur de Laurence Herszberg, la directrice générale de Séries Mania qui a souligné sa satisfaction du volume de participation et "d’avoir réussi à créer un rendez-vous virtuel pour les professionnels de l’industrie" et la participation 1500 d’entre eux. "Cependant, nous savons que cette plateforme numérique ne peut pas exister seule et que rien ne peut remplacer l’énergie d’un événement se tenant en Lille et créant un espace unique de rencontres suscitant de nombreux échanges de business en face à face et la conclusion de deals" a-t-elle ajouté avant de conclure néanmoins avec la certitude qu’en 2021, les deux formules, physique et en ligne, seront combinées pour mettre en place un événement encore important.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy