email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France

L'avance sur recettes du CNC pour La Petite Bande de Pierre Salvadori

par 

- Le centre soutiendra aussi des films de Carine Tardieu, Patric Chiha, Thomas Salvador, Rachid Hami, Audrey Diwan, Lisa Diaz, Lise Akoka et Romane Gueret, Yohan Manca, Ève Duchemin, Emmanuelle Bidou

L'avance sur recettes du CNC pour La Petite Bande de Pierre Salvadori
Le réalisateur Pierre Salvadori

Alors que la reprise de l’activité de l’ensemble de la filière cinématographique est désormais dans les starting-blocks en France (avec la reprise imminente des tournages et la réouverture des salles prévue le 22 juin), le CNC a dévoilé une copieuse liste de 11 projets (six au second collège et cinq au premier) retenus lors de la 2e session 2020 de l’avance sur recettes.

Parmi eux se distingue La Petite Bande qui sera le 10e long de Pierre Salvadori dont le dernier opus, En liberté ! [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pierre Salvadori
fiche film
]
avait été apprécié à la Quinzaine des Réalisateurs 2018 avant de cumuler neuf nominations aux César (notamment dans les catégories meilleur film, meilleure réalisation et meilleur scénario original). Centré sur un petit groupe de jeunes garçons et pitché par le cinéaste (voir la vidéo) autour de l’idée "comment le plaisir à être ensemble construit un idéal", le film sera produit par Les Films Pelléas (partenaire de tous les longs de Salvadori depuis Cible émouvante en 1993 en passant par Les Apprentis ou encore Après vous... [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

A également été sélectionné Les jeunes amantes qui sera le 4e long de Carine Tardieu après La tête de maman [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(2007), Du vent dans mes mollets [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2012) et Otez-moi d’un doute [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(Quinzaine des Réalisateurs 2017). Scénarisé par la réalisatrice avec Agnès de Sacy, Raphaëlle Moussafir et la regrettée Solveig Anspach, le film devrait être interprété par Fanny Ardant et Melvil Poupaud. La production est pilotée par Ex Nihilo avec Karé Productions, les Belges d’Artémis étant prévus en coproduction.

Avance sur recettes aussi pour La Bête dans la jungle, le 5e long du cinéaste autrichien Patric Chiha qui compte déjà à son actif deux fictions (Domaine [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
qui avait été révélé à la Semaine de la Critique vénitienne 2009 et Boys Like Us [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
en 2014) et les documentaires Brothers of the Night [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Si c’était de l’amour [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Patric Chiha
fiche film
]
(dévoilés au Panorama de la Berlinale 2016 et 2020). Cette libre adaptation (par le réalisateur et Axelle Roppert) de la nouvelle éponyme de Henry James plongera dans huis clos vertigineux : pendant 25 ans (de 1979 à 2004), dans une immense boîte de nuit, un homme et une femme guettent ensemble un événement mystérieux. La production sera assurée par Aurora Films, Les Films du Losange étant déjà aux manettes des ventes internationales.

Le CNC soutiendra aussi trois seconds longs métrages : La Montagne de Thomas Salvador (apprécié dans la compétition New Directors à San Sebastian en 2014 avec Vincent n’a pas d’écailles [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) qui sera produit par Christmas in July, Pour la France de Rachid Hami (révélé hors compétition à Venise en 2017 avec La Mélodie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) qui sera produit par Mizar Films, et L’Événement d’Audrey Diwan (remarquée avec Mais vous êtes fous [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
en 2019) qui est piloté par Rectangle Productions.

Cinq projets de premiers longs métrages ont été sélectionnés par le premier collège de l’avance sur recettes : Zone libre de Lisa Diaz (produit par A perte de vue Film et Les Films d’Antoine), Les Pires de Lise Akoka et Romane Gueret (Les Films Velvet), Mes frères et moi de Yohan Manca (A Single Man Productions), Temps mort d’Ève Duchemin (Les Films de l’autre cougar) et le documentaire Une autre est née d’Emmanuelle Bidou (Iskra).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy