email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FILMS / CRITIQUES Irlande / Royaume-Uni

Critique : Dating Amber

par 

- Cette comédie romantique irlandaise tordue par David Freyne est un récit attachant sur des homosexuels qui font semblant d’être hétéro pour s’adapter, dans les années 90

Critique : Dating Amber
Fionn O'Shea et Lola Petticrew dans Dating Amber

Le deuxième film de David Freyne (The Cured [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), Dating Amber [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, est une comédie romantique décalée qui se déroule en Irlande en 1995, et raconte l'histoire de deux jeunes homosexuels qui font semblant d'avoir une relation hétérosexuelle afin d'éviter que leurs camarades n’en fassent la cible de leur homophobie. Le film se passe seulement deux ans après que l'homosexualité est devenue légale, et que les journaux et télévisions se sont trouvés envahis de débats autour du référendum imminent sur la légalisation du divorce. Le film, lancé sur Amazon Prime, peut sa targuer d'être interprété par Fionn O'Shea, qui fait sensation depuis son rôle dans la série-phénomène de la BBC Normal People. O'Shea est l'étincelle de cette histoire dans le rôle d'Eddie, qui veut désespérément s'intégrer. Il fait semblant d'aimer les filles à l'école et s'entraîne avec les cadets, car il veut faire plaisir à son père en s'engageant dans l'armée.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L'histoire est librement inspirée de l'expérience de Freyne lui-même, qui a grandi dans la zone des casernes militaires de Kildare. Si l'intention est clairement de donner à sa partenaire féminine, Amber (Lola Petticrew), une part égale dans l'histoire, il était sans doute inévitable que, du fait de son expérience, Freyne ait plus d'empathie pour Eddie et lui attribue une intrigue plus complexe. Eddie est rempli de colère et dans le déni total sur sa sexualité, alors qu'Amber est plus terre-à-terre : elle accepte sa situation et fait des plans pour s'en échapper. Le fait qu'elle loue sa caravane à des amis qui veulent un endroit pour faire l'amour est un des différents éléments du film qui évoquent Sex Education de Netflix. Cependant, la série Netflix a un but plutôt humoristique, alors que Dating Amber est davantage un récit à message sur le besoin d'être soi-même et de ne pas être entravé par la société.

Pour ce qui est du ton du film, il rappelle les récits sur les adolescents américains des années 1990, surtout par son style narratif décalé, qui se veut hyperréaliste et inclut des éléments surréalistes, surtout quand il y a des blagues. Un moment particulièrement hilarant du film survient quand la classe regarde une vidéo d'éducation sexuelle, racontée du point de vue d'une nonne catholique. Toutefois, le ton fait parfois l'effet d'être plus saccadé que décalé, c'est-à-dire que le film requiert de la bonne volonté de la part du spectateur, qui doit consentir à ignorer certaines performances d'acteurs moins bonnes et les erreurs de rythme.

Freyne a fait le sage choix de ne pas s'apesantir sur le fait que les deux amis se servent de couverture l'un à l'autre, ce qui est tout à son honneur. Au lieu de cela, il établit rapidement qu'il s'agit d'un duo d'amis qui comprennent les besoins de l'autre, et se réjouissent d’avoir trouvé quelqu'un avec qui ils n'ont pas à faire semblant d'être quelqu'un d'autre. Ils se rendent à Dublin et explorent ce merveilleux terrain ensemble. Tout comme dans les grands films pour adolescents de John Hughes, la fragilité des parents est également un élément important. Freyne établit un contraste entre les vies, d'un côté, d'une mère veuve encore en deuil, de l'autre de parents qui ont cessé de s'aimer. Peu importe l’âge qu'on a : être fidèle à soi-même et badiner avec l'amour, c'est un chemin semé d’embûches.

Eddie et Amber commencent à découvrir leur sexualité, avec des résultats inégaux. Freyne laisse entendre que c'est une bataille intérieure qui ne se remporte pas avec de simples platitudes, et peut-être que s'enfuir est la seule solution, car gérer des complexes et émotions qui pourraient, qui plus est, décevoir les autres n'est pas une mince affaire.

Dating Amber a été produit par Rachael O'Kane et John Keville. Il a été co-produit par Benoît Rôland ainsi que Will Clarke, Andy Mayson et Mike Runagall de la société britannique Altitude, et Dearbhla Regan, productrice exécutive de Screen Ireland. Altitude, le distributeur du film à l'international, le présentera au Marché du Film virtuel de Cannes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais par Chloé Matz)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy