email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FILMS / CRITIQUES Pologne

Critique : xABo: Father Boniecki

par 

- Ce tendre documentaire d’Aleksandra Potoczek sur un prêtre polonais connu, qui sort dans les salles polonaises le 24 juillet, montre qu’il ne faut pas perdre foi dans tous les hommes d’Église

Critique : xABo: Father Boniecki

Plusieurs films polonais récents traitant de l'Église ou des prêtres ont exploré de sombres secrets et des actes commis par les ministres du culte : abus, pédophilie ou cupidité. Clergy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Wojciech Smarzowski
fiche film
]
de Wojciech Smarzowski, ainsi que Don't Tell Anyone de Tomasz Sekielski et Marek Sekielski, ont battu des records d'entrées, ce qui n'est pas vraiment surprenant, le mal ayant toujours été plus séduisant que le bien. Le documentaire d'Aleksandra Potoczek xABo: Father Boniecki [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Aleksandra Potoczek
interview : Timo Malmi et Milja Mikkola
fiche film
]
, qui parle d'un des prêtres polonais les plus appréciés et ouverts d'esprit, n'attirera sans doute pas autant d'attention à l'échelle nationale, quoiqu'il arrive dans les salles après une première réussie au Festival de Cracovie.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

C'est bien dommage, car les moments passés avec le prêtre Adam Boniecki, ou xABo (le x remplace le mot "ksiądz", qui veut dire "prêtre" en polonais), sont précieux et remarquables, même pour les athées. Le père Boniecki ne juge et ne rabaisse pas ses fidèles, au contraire : il se montre plein d'empathie et de compréhension, même pour les groupes condamnés par l'Église comme les suicidaires et les membres de la communauté LGBT. À cause de son ouverture d'esprit, on lui a ordonné de se taire : il n'est pas autorisé à parler aux journalistes ni à publier quoi que ce soit en dehors de l'hebdomadaire catholique Tygodnik Powszechny, où il oeuvre présentement comme éditeur émérite, après avoir dirigé le magazine pendant des décennies.

Potoczek suit le prêtre lors de ses voyages en Pologne pour rencontrer toutes sortes de publics : des lecteurs du livre qu'il a publié, des personnes en quête de conseils sur leur vie, des collaborateurs. Il prend le temps de parler à chaque personne qui en a besoin ou de prendre un selfie avec ceux qui le demandent, même s'ils interrompent son repas chez Mc Donald's. Il est moderne à tous les égards, très actif et vif d'esprit, et il aborde des problèmes importants comme la solitude, une plaie plus vicieuse que le Covid-19. Père Boniecki partage également ses positions sur le célibat des prêtres, sur le fait que cela gèle certains de leurs besoins émotionnels et rend certains ministres de la foi incapables d'établir des connections profondes avec les autres. Le film donne un aperçu sans égal du cœur et de l'esprit d’un ecclésiastique, qui doit rester ouvert aux souffrances des autres et être prêt à leur apporter soulagement, réconfort et conseils, mais qui est en même temps un être infiniment seul, ses pensées et sa foi étant sa compagnie la plus proche.

En polonais, un des synonymes du mot "prêtre" est "duszpasterz", ce qui signifie littéralement "berger des âmes". C'est une excellente description de ce à quoi le père Boniecki dédie sa vie : il guide sa paroisse, mais essaye également de les aider à trouver de quoi alimenter leurs âmes. Il croit au contact humain, pas aux rituels vides, et dit qu'on peut parler à Dieu partout. Ce documentaire calme et modeste ressemble à un sermon que tout le monde peut écouter, une messe où tout le monde est le bienvenu.

xABo: Father Boniecki a été produit par Aleksander Kardyś, de la société Tygodnik Powszechny Foundation, en coproduction avec la chaîne commerciale polonaise TVN et le Krakow Festival Office. En Pologne, le documentaire est distribué par Gutek Film.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais par Chloé Matz)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy