email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

ATLÀNTIDA FILM FEST 2020

Critique : The Exception

par 

- Quatre grandes actrices danoises sont réunies dans ce thriller psychologique aux atmosphères intenses où le soupçon, la peur et la méfiance contamine les relations de travail et personnelles

Critique : The Exception
Sidse Babett Knudsen dans The Exception

Sidse Babett Knudsen a une telle présence que même teinte en blonde, dès qu'elle apparaît à l’écran, elle l'emplit d’intensité, de vérité et d’émotion. Si, à son intervention dans un film, on ajoute trois autres visages d'un niveau de puissance équivalent, le résultat peut être irrésistible sur le plan de l’interprétation. C’est ce qui se passe dans The Exception [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, un thriller psychologique réalisé par Jesper W. Nielsen qui fait partie du stimulant programme du Festival Atlantida 2020.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Les quatre femmes précitées se trouvent au coeur d’une trame articulée autour du concept du mal, avec ses ramifications et ses extensions. Le film, parsemé de photographies et de citations littéraires qui rappellent les génocides historiques et les actes macabres dont ils se sont composés, a une toile de fond politique. Il se concentre plus précisément sur un centre de Copenhague où l'on enquête sur les crimes contre l’humanité et les droits de l'Homme. Mais, comme s’il s’agissait d’un virus implacable, ce même mal qu'essaient d’analyser nos héroïnes finit par se contaminer à elles qui se battent en principe contre les sadiques responsables de toute la douleur causée à d'autres.

Il suffit d'un message anonyme menaçant reçu pour que ressuscitent les fantômes du passé, que les blessures se remettent à suppurer et que les traumatismes soient ravivés. La peur ne connaît pas de limites et finit par transformer ces femmes en des personnes défiantes par rapport à quiconque partage leur espace de travail avec elles. Ce contre quoi elles se battent finit par devenir quelque chose d'incroyablement routinier, de normalisé, presque, parce que le mal (comme l'ont déjà dit maints historiens, psychologues et enquêteurs) est pour le moins contagieux.

The Exception (inspiré du roman best-seller de Christian Jungersen) se transforme ainsi en un film empli de paranoïa et d’esprit de conspiration, élégamment photographié, qui commence par chercher des réponses aux actes de violence et finit par affirmer que le comportement humain, ô combien complexe, ne fonctionne pas comme une formule mathématique. Ses interprètes efficaces le démontrent et ses quatre actrices principales lui apportent ses précieuses nuances psychologiques, ce qui aboutit à un récit chargé de tension qui succombe de loin en loin à la tentation de chercher l'effet, ce qui n'était pas nécessaire.

The Exception a été produit par la société danoise Fridthjof Film avec le soutien du Danish Film Institute, de DR, du West Danish Film Fund, d'Europe créative-MEDIA et du Fonds Nordisk Film & TV.  Il est distribué par SF Studios Denmark [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et ses ventes internationales ont été confiées à LevelK. On peut le voir dans le cadre de la 10e édition du Festival Atlantida (sur la plateforme Filmin) entre le 27 juillet et le 27 août.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy