email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FILMS / CRITIQUES Espagne / Japon / Chili / Bolivie

Critique : Cholitas

par 

- Dans ce documentaire de Jaime Murciego et Pablo Iraburu, cinq indigènes boliviennes se libèrent des attaches liées à leur quotidien en essayant d’escalader l'Aconcagua

Critique : Cholitas

Il y a un avant et un après : il y a des gestes, des défis relevés et même des faits quotidiens qui changent la vie d’un être humain pour toujours. C’est ce que montre Cholitas [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, un documentaire qui suit cinq femmes boliviennes (Dora Magueño, Lidia Huayllas, Cecilia Llusco, Elena Quispe et Liita Gonzales), tourné avec une une habileté technique admirable, réalisé/écrit par le duo formé par Jaime Murciego et Pablo Iraburu. Le film est en lice cette semaine à la 68e édition du Festival de Trente, l'événement international dédié au cinéma et à la montagne le plus ancien du monde, organisé cette année du 27 août au 2 septembre. Le film passera le 27 août en ligne ; en Italie, il est disponible gratuitement en streaming.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Par ailleurs, Cholitas a reçu il y a quelques jours le Diable d'or dans la catégorie "Montagne" de la part du Club Alpino Suizo au Festival international du film alpin des Diablerets (FIFAD). Cette reconnaissance s'ajoute au Prix Alpine Club reçu récemment au Festival Cervino Cine du film de montagne, au Grand Prix de la Ville de Domžale gagné en mars au Festival Gorniskega Filma et au Prix du jury décroché en décembre 2019 à la dernière édition du Festival Mendi de Bilbao.

Cholitas, derrière le montage rapide duquel on sent l'intention de n'en jamais laisser retomber le rythme, commence par nous présenter ses cinq héroïnes : cinq Boliviennes indigènes qui ont toujours vécu dans l’ombre de leurs compagnons. Cependant, le moment est venu pour elles de prendre les rênes de leurs actes, sans devoir demander l’autorisation de quelque homme que ce soit. Ainsi, vêtues des habits typiques de l’Altiplano, elles partent pour l’Argentine, où les attend une équipe de spécialistes qui va les aider à escalader la montagne la plus haute du continent américain : l'Aconcagua.

Le caméra des réalisateurs, toujours attentive aux détails, aux gestes et à la beauté des paysages, se met donc à suivre cette équipe très soudée et d’un optimisme à l'épreuve des peurs, des blizzards et des dangers. En chemin, on voit le contraste fascinant entre les tenues traditionnelles des cinq indigènes boliviennes (désignées par le mot de cholitas en espagnol, ndlt.) et l’environnement moderne et technologique des centres commerciaux ou des avions, on entend leurs rêves et leurs aspirations, on sent leur amour pour leurs proches, on assiste à des danses et autres parties de football, et enfin on perçoit leur foi dans une aventure qui non seulement les connecte avec la nature, mais fait aussi d'elles d'authentiques combattantes, capables de supporter la douleur de situations extrêmes et nouvelles : c'est une vraie leçon de vie et un exemple de dépassement de soi.

Cholitas a été produit par Arena Comunicación en coproduction avec NHK, avec la participation de Movistar+, avec comme productrice associée la société Mimbre (Chile). La distribution nationale et internationale du film a été confiée à Feel Sales et Freak.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy