email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2020 Hors-compétition

Critique : Sportin' Life

par 

- VENISE 2020 : Le nouveau travail d’Abel Ferrara se veut un film très actuel, mais le résultat final est chaotique et n’arrive pas à être incisif

Critique : Sportin' Life

Le documentaire d’Abel Ferrara Sportin' Life [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
est l’un des titres présentés hors compétition cette année à la Mostra de Venise. Le film fait suite à la récente sortie de Siberia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, présenté en février dernier à la Berlinale. La première de ce long-métrage a effectivement sonné le début du processus de production de Sportin' Life [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, fini juste à temps pour la Mostra. Dans ses déclarations, Ferrara affirme que le film est consacré aux relations qu’il entretient avec son travail, avec Willem Dafoe, mais également avec sa musique et son art. “Ces relations sont le point de départ, et je ne pouvais pas ignorer ce que le monde a enduré cette année avec la pandémie,” ajoute-t-il.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Si l’idée de départ semble prometteuse et laisse envisager un journal vidéo intéressant, l’ensemble du documentaire est en fait une sorte de montage libre de scènes qui n’ont pas grand-chose en commun les unes avec les autres, et sont souvent entrecoupées de séquences de concerts. Le scrapbook du réalisateur regorge d’extraits tournés au cours de la Berlinale, les jours où Siberia participait au festival. On y trouve de nombreuses conversations informelles avec Willem Dafoe et des discussions, plus ou moins sérieuses entre interviewers autour des films et du travail de réalisation de Ferrara. Il y a également quelques allusions à sa vie de famille, avec quelques scènes de sa fille Anna et de sa femme Cristina Chiriac, qui ne parviennent cependant pas à apporter profondeur et émotion, excepté à de rares occasions où l’on voit le réalisateur s’amuser avec sa fille, sa “petite fripponne” comme il l’appelle.

En toile de fond, la pandémie de la COVID-19 rappelle vaguement le temps qui passe, et les nombreux documents d’archives de médias américains évoquent les développements tragiques de l’épidémie. Nous ne manquerons pas de noter certaines critiques à l’égard Donald Trump pour sa gestion de la crise sanitaire, et dans la dernière partie, pour sa réaction aux manifestations du mouvement Black Lives Matter. Cette partie n’est toutefois pas développée et ne fournit pas de pistes de réflexion sur les sujets en question.

Par ailleurs, un nombre important de scènes de ses films comme Siberia (2020), The Addiction (1995) et Pasolini [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Abel Ferrara
fiche film
]
(2014), ne s’accordent pas avec son propos et ne font que renforcer l’impression que nous assistons à une rétrospective de l’œuvre du cinéaste américain.

Enfin, si certains échanges entre Dafoe et Ferrara peuvent être divertissants et plutôt agréables à regarder, le charisme des deux hommes ne parvient pas à compenser le manque de structure, voire de simple direction à suivre ou d’un quelconque objectif narratif, ce qui rejaillit sur l’ensemble du film. Nous avons au mieux l’impression de regarder un bon contenu de bonus de DVD. Pour un film documentaire en revanche, le produit fini est chaotique, bâclé et loin d’être incisif. L’esprit de Ferrara et Dafoe et leur relation ont pu servir de matière pour un documentaire, mais ce qui les unit aurait gagné à être exploré plus en détail, et n’aurait pas dû se limiter à des séquences filmées pendant le festival.

Sportin' Life est une production française d’Anthony Vaccarello pour Saint Laurent, Gary Farkas, Clément Lepoutre et Olivier Muller pour Vixens et Diana Phillips.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais par Karine Breysse)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy