email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CINEMED 2020

Le cinéma méditerranéen en vitrine à Montpellier

par 

- Malgré les restrictions sanitaires, la 42e édition du Festival Cinemed se déroulera dans la cité occitane du 16 au 24 octobre, avec notamment neuf longs de fiction prétendants à l'Antigone d'Or

Le cinéma méditerranéen en vitrine à Montpellier
Teddy de Ludovic et Zoran Boukherma

Le passionnant L’Homme qui a vendu sa peau [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Kaouther Ben Hania
fiche film
]
de la Tunisienne Kaouther Ben Hania (apprécié à Venise) ouvrira demain le 42e Festival Cinéma Méditerranéen Montpellier, une édition qui se déroulera du 16 au 24 octobre dans sa dimension physique et dans le respect des préconisations sanitaires édictées par les pouvoirs publics, en particulier le couvre-feu de 21h à 6h (décidé hier soir pour huit métropoles de l’Hexagone et pour la région Ile-de-France) qui entrera en vigueur samedi soir et qui contraint l’équipe de l’événement à une acrobatique réorganisation de programmation de dernière minute .

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Neuf longs métrages de fiction se disputeront l'Antigone d'Or 2020 qui sera décernée par un jury présidé par la réalisateur français Grand Corps Malade. Parmi eux se distinguent quatre films sélectionnés cette année à Cannes : Teddy [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Ludovic et Zoran Boukherma (labellisé par la Sélection Officielle), Sous le ciel d’Alice de Chloé Mazlo (label Semaine de la Critique), Si le vent tombe [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Nora Martirosyan (labellisé à la fois par l’ACID et la Sélection Officielle) et Here We Are de l’Israélien Nir Bergman (label Sélection Officielle). Sont aussi en lice deux titres dévoilés au programme Orizzonti à Venise : Zanka Contact [+lire aussi :
critique
fiche film
]
du Marocain Ismaël El Iraki (récompensé par le prix de l’interprétation féminine sur le Lido) et Gaza mon amour [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
des Palestiniens Arab et Tarzan Nasser). L’affiche est complétée par deux films découvert au Panorama de la Berlinale (Sème le vent [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Danilo Caputo
fiche film
]
de l’Italien Danilo Caputo et Le Père [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Srdan Golubović
fiche film
]
du Serbe Srdan Golubovic) et par Flashdrive du Turc Dervis Zaim.

Cinq autres longs de fiction seront projetés dans la section Panorama : Padrenostro [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Claudio Noce
fiche film
]
de l’Italien Claudio Noce, L’agnello [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de son compatriote Mario Piredda, Mica du Français d’origine marocaine Ismaël Ferroukhi, La hija de un ladrón [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Belén Funes
fiche film
]
de l’Espagnole Belén Funes et Entre le Paradis et la Terre [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de la Palestinienne Najwa Najjar.

La compétition Documentaires mettra aux prises huit titres incluant Fadma [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du belgo-marocain Jawad Rhalib, Acasa, My Home [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Radu Ciorniciuc
fiche film
]
du Roumain Radu Ciorniciuc, Leur Algérie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lina Soualem
fiche film
]
de la franco-algéro-palestienne Lina Soualem, A Tunnel du duo géorgien Nino Orjonikidze - Vano Arsenishvili, Express Scopelitis de la Grecque Emilia Milou, We Are From There du Libanais Wissam Tanios, A Class Story [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’italo-suisse Valerio Jalongo et Parle-moi d’elles de l’Égyptienne Marianne Khoury.

13 avant-premières complètent le programme avec deux longs français labellisés par la Sélection Officielle cannoise (Rouge de Farid Bentoumi et Le Discours [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Laurent Tirard), quatre films signés par des italiens (le documentaire Il mio corpo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Michele Pennetta qui a été labellisé par l’ACID Cannes, le primé berlinois Je voulais me cacher [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Giorgio Diritti
fiche film
]
de Giorgio Diritti, Nos plus belles années [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Gabriele Muccino et Hammamet [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Gianni Amelio), les titres espagnols Le Mariage de Rosa [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Icíar Bollaín et Une vie secrète [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Aitor Arregi, Jon Garaño e…
fiche film
]
de Jon Garaño, Aitor Arregi et José Mari Goenaga, Quand les tomates rencontrent Wagner [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la Grecque Marianna Economou, et trois autres longs métrages français : À l’abordage ! [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Guillaume Brac
fiche film
]
de Guillaume Brac, Zaï Zaï Zaï de François Desagnat et L’Étreinte de Ludovic Bergery qui sera présentée par l’actrice  Emmanuelle Béart, invitée d’honneur de cette édition de Cinemed (et qui dispensera aussi une masterclass).

A signaler également des séances spéciales entre autres pour Sans signe particulier [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Fernanda Valadez et pour le documentaire Le Président d’Yves Jeuland, Le Sens de la famille de Jean-Patrick Benes en clôture du festival, une intégrale Federico Fellini, cinq films d’horreur dans le cadre de La Nuit en enfer, trois titres dans la section Les Rendez-vous fantastiques, un coup ce chapeau à la société toulousaine d’animation TAT Productions, un Cinemed des enfants, une compétitions et un panorama de courts métrages, des rencontres, et du 20 au 22 octobre les journées professionnelles Cinemed Meetings sur lequelles Cineuropa reviendra ultérieurement en détail.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy