email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

LES ARCS 2020 Industry Village

The Hypnosis, projet n°1 au Village des Coproductions des Arcs

par 

- Sur le podium des projets ayant généré le plus de rendez-vous, le premier long du Suédois Ernst De Geer devance Le plus vivant possible de Delphine Girard et So, Perfect de Nathalie Biancheri

The Hypnosis, projet n°1 au Village des Coproductions des Arcs
Le réalisateur Ernst De Geer

Parmi les 18 titres en développement en vitrine au Village des Coproductions (organisé en ligne du 20 au 22 janvier) de l’Industry Village du 12e Les Arcs Film Festival, c’est le projet suédois The Hypnosis qui a suscité l’intérêt le plus vif des vendeurs internationaux, coproducteurs et distributeurs.

Le scénario du premier long d’Ernst De Geer (remarqué avec le court métrage The Culture), qu’il a écrit avec Mads Stegger, explore sur le mode de la comédie dramatique sur le fil de l’absurde le sujet de savoir si c’est vraiment une si bonne idée d’être toujours soi-même. Vera et André sont un couple de jeunes trentenaires qui ont l’opportunité de présenter leur startup dans une prestigieuse compétition. Juste avant, Vera essaye l’hypnothérapie afin d’arrêter de fumer, mais un effet secondaire imprévu surgit : elle perd toute inhibition sociale. André doit gérer comme il peut cette situation qui risque de ruiner sa carrière et il écartelé entre accepter la nouvelle personnalité de Vera ou prendre des mesures drastiques pour l’arrêter… Au casting sont envisagés le Norvégien Herbert Nordrum et la Suédoise Asta August. The Hypnosis est piloté en production par Mimmi Spång pour Garagefilm International.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le second projet le plus sollicité au classement des rendez-vous, Le plus vivant possible (Most Alive) de Delphine Girard, a aussi été distingué par le prix ArteKino International (lire la news). La cinéaste québécoise qui vit en Belgique a écrit un scénario explorant toute la complexité en jeu dans le cadre d’une agression sexuelle et la réponse que le système apporte (une thématique qu’elle avait déjà abordée dans son court métrage Une sœur). Un récit qui se déploie au lendemain de l’événement autour de trois personnages (l’agressée, l’agresseur et la policière qui a enregistré la plainte) qui doivent faire face aux échos de cette nuit qui les a changés tous les trois. Produit par Jacques-Henri Bronckaert pour Versus Production, ce premier long de la réalisatrice devrait réunir au casting Veerle Baetens, Guillaume Duhesme et Selma Alaoui.

Sur la troisième marche du podium au classement des rendez-vous du Village des Coproductions pointe le projet irlandais So, Perfect de l’Italienne Nathalie Biancheri. Le scénario écrit par la cinéaste (découverte avec Nocturnal [+lire aussi :
critique
interview : Nathalie Biancheri
fiche film
]
et dont le second long, Wolf, est actuellement en post-production) est centré sur une femme dont la vie s’effondre quand son compagnon la quitte et quand son existence parfaite se révèle être une imposture… Bénéficiant déjà d’une aide au développement du Irish Film Board, le projet est piloté en production par Jessie Fisk pour Feline Films.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy