email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FIFDH 2021

Le 19e FIFDH de Genève annonce ses gagnants

par 

- Shadow Game, d'Eefje Blankevoort et Els Van Driel, ainsi que Veins of the World de Byambasuren Davaa ont reçu les Grands Prix de l’événement suisse

Le 19e FIFDH de Genève annonce ses gagnants
Shadow Game de Eefje Blankevoort et Els Van Driel

Le Festival du film et forum international sur les droits humains de Genève (FIFDH) a bouclé sa 19e édition, la première en format numérique, par l’annonce des gagnants. L’événement, qui s'est tenu du 5 au 14 mars, a réuni environ 45 000 personnes qui ont regardé les films, les débats et tous les contenus disponibles en ligne. "Quoique nous regrettons de n’avoir pas pu ouvrir ce festival à une audience physique, certaines des expériences menées cette année seront renouvelées. Nous devons rendre hommage à toute l’équipe du FIFDH qui a su s’adapter aux nombreux challenges posés par la situation avec une énergie redoublée", a précisé la directrice générale de l’événement, Isabelle Gattiker.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Dans la section Documentaires de création, le jury, présidé par l’Ukrainien Oleg Sentsov et également composé de Lamia Maria Abillama, Yulia Mahr et Arnaud Robert, a remis le Grand prix de Genève (assortis de 10 000 francs suisses offerts par la Ville et le canton de Genève) à Shadow Game d'Eefje Blankevoort et Els Van Driel.  Le jury a expliqué sa décision en mentionnant que le film "traite d'un thème crucial de notre époque : les jeunes migrants qui font route seuls, tentent de traverser les frontières et 'jouent leur jeu', comme ils disent. Ce travail qui use de vidéos et de matériels produits pour les réseaux sociaux par les adolescents eux-mêmes constitue un exemple de réalisation innovante qui repousse les frontières du cinéma de maintes manières".

Shadow Game a également décroché le Prix du jeune jury, car "il porte à notre attention le fait qu'on n'a pas besoin de regarder trop loin pour voir des violations des droits humains. Cette confrontation fait apparaître la nécessité d'endosser davantage de responsabilité face à tant d'injustice et d’abandonner les images souvent stéréotypées qu'on a des migrants", a déclaré le jury.

Le Prix Gilda Vieira de Mello (d’une valeur de 5000 francs), décerné par cette dernière en hommage à son fils Sergio Vieira de Mello, est allé à En route pour le milliard [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Dieudo Hamadi, pour "sa mise en scène puissante et courageuse et tournée vers les personnages, sur le sujet des réparations dues aux communautés oubliées qui ont subi des atrocités (pendant la Guerre des six jours survenue en République démocratique du Congo en 2000). Ce film vous hante et montre bien la colère des personnages, qui demandent justice et réparation". Once Upon a Time in Venezuela [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d'Anabel Rodríguez Ríos a obtenu une mention spéciale, car la réalisatrice "aborde les personnages de manière très crue et pourtant très subtile en même temps, montrant brillamment le lien inextricable entre la pollution industrielle, les contraintes politiques et électorales et le bien-être des citoyens".

Dans le cadre de la compétition Fictions, le Grand Prix Fiction et droits humains (10 000 francs offerts par la Fondation Hélène et Victor Barbour) est allé à Veins of the World [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Byambasuren Davaa, car le film "vise, au-delà de lui-même, une totalité sans forme, une expérience humaine partagée, souvent oubliée et instantanément remémorée, où la beauté et la douleur d’un espoir profondément élémentaire de l'Homme est exhumé et mis à nu", a dit le jury, présidé par la réalisatrice américaine Danielle Lessovitz et également composé de Santiago Amigorena, Laïla Marrakchi et Philippe Cottier. Le film a aussi raflé le Prix du jeune jury.

Une mention spéciale a été accordée à Should the Wind Drop [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Nora Martirosyan, "un film important, spécialement dans le contexte actuel, où les frontières se déplacent et se ferment et où il est difficile de voyager".

Enfin, dans le cadre de la Compétition Grand Reportage, le Prix de l'OMTC (Organisation mondiale contre la torture), de 5000 francs, a été remis à Coded Bias de Shalini Kantayya qui, selon le jury, "dépeint puissamment les menaces que l’intelligence artificielle pose à nos libertés, notamment en inscrivant au coeur des algorithmes les préjudices racistes et sexistes". Le Prix du public a récompensé Dear Future Children [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Franz Böhm, qui a reçu 5000 francs du festival.

Voici la liste des gagnants de la 19e édition :

Compétition Documentaires de création

Grand Prix de Genève
Shadow Game - Eefje Blankevoort et Els Van Driel (Pays-Bas)

Prix Gilda Vieira de Mello
En route pour le milliard [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Dieudo Hamadi (RDC/France/Belgique)

Mention spéciale
Once Upon A Time In Venezuela [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Anabel Rodríguez Ríos (Venezuela/Royaume-Uni/Brésil/Autriche)

Prix du jeune jury
Shadow Game - Eefje Blankevoort et Els Van Driel

Compétition Fictions

Grand Prix Fiction et droits humains
Veins of the World [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
- Byambasuren Davaa (Allemagne/Mongolie)

Mention spéciale
Should the Wind Drop [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Nora Martirosyan (France/Arménie/Belgique)

Prix du jeune jury
Veins of the World - Byambasuren Davaa

Compétition Grand Reportage

Prix de l'OMCT
Coded Bias - Shalini Kantayya (États-Unis/Royaume-Uni/Chine)

Prix du public
Dear Future Children [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Franz Böhm (Allemagne/Royaume-Uni)

HUG – Prix du jury Artopie
Petite fille [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sébastien Lifshitz
fiche film
]
- Sébastien Lifshitz (France/Danemark)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy