email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CINÉMA DU RÉEL 2021 Prix

Cinéma du réel sacre Martin Verdet et Ephraim Asili

par 

- L’état des lieux sera dressé à onze heures en présence de la femme du poète remporte la compétition française et le premier long de l’Américain domine la sélection internationale

Cinéma du réel sacre Martin Verdet et Ephraim Asili
L’état des lieux sera dressé à onze heures en présence de la femme du poète de Martin Verdet

Composé de Rémi Bonhomme (directeur du Festival de Marrakech) et des cinéastes Yolande Zauberman, Hassen Ferhani, Laetitia Moreau et Juruna Mallon, le jury des longs métrages du 43e Festival Cinéma du réel (qui s’est déroulé en ligne) a couronné dans la compétition internationale The Inheritance, le premier long de l’Américain Ephraim Asili) qui entrelace le récit des histoires de l’organisation Move (fondée à West Philadelphia) et du Black Arts Movement avec des dramatisations de la vie du réalisteur à l’époque où il était membre d’un collectif d’activistes noir.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Le prix Institut Français - Louis Marcorelles décerné au meilleur film de la Sélection Française est allé à L’état des lieux sera dressé à onze heures en présence de la femme du poète de Martin Verdet. Le documentaire se déploie dans le bureau de Franck Venaille, poète et homme de radio, qui est progressivement vidé. Micha Venaille et Martin Verdet y trouvent une foule d’enregistrements de sa voix. La pièce devient alors le théâtre de tout ce qu’on ne fait pas dans la chambre d’un mort… Un film qui a été produit par Gaël Teicher pour La Traverse avec Antropy.

Du côté de la 8e édition du work-in-progress proposé dans le cadre du volet professionnel ParisDOC, c’est Ici Brazza (Brazza) du Français Antoine Boutet (Sud Eau Nord Déplacer [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), dont 21 minutes ont été projetées, qui a été distingué. Actuellement en tournage et en montage, le documentaire produit par Julie Paratian pour Sister Productions plonge au cœur d’une zone en friche qui vit ses dernières heures. 53 hectares à bâtir en "urbanisme négocié", pour créer un quartier "éco-responsable", un vaste projet immobilier dans l’air du temps. Chronique d’un terrain vague en transformation, Ici Brazza scrute l’annonce d’un "art de vivre" dans la réalité brute du terrain. Entre la promesse des mots et des maquettes, s’infiltre la boue, s’immiscent les squatteurs, s’agitent les grenouilles, redistribuant les cartes et les plans des promoteurs et architectes. Suscitant désir et appréhension, les états successifs du paysage dessinent au fil des ans l’image de la ville de demain…

Le palmarès :

Jury Longs métrages

Grand Prix du Cinéma du réel
The Inheritance - Ephraim Asili (États-Unis)

Prix de l'Institut Français - Louis Marcorelles
L’état des lieux sera dressé à onze heures en présence de la femme du poète - Martin Verdet (France)

Prix International de la SCAM
Odoriko - Yoichiro Okutani (Japon/États-Unis/France)

Prix de la musique originale
Rock Bottom Riser – Fern Silva (États-Unis)

Jury courts métrages et premiers films

Prix du Court métrage
Random Patrol – Yohan Guignard (France)
Mention
Nightvision - Clara Claus (France)

Prix Loridan Ivens / CNAP
Feast [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Tim Leyendekker
fiche film
]
- Tim Leyendekker (Pays-Bas)
Mention
Dear Hacker – Alice Lenay (France)

Prix Tënk
Un mal sous son bras – Marie Ward (France)

Autres prix

Prix des jeunes – Cinéma du Réel
Les Prières de Delphine - Rosine Mbakam (Belgique/Cameroun)
Mention 
Taming the Garden [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Salomé Jashi
fiche film
]
- Salomé Jashi (Suisse/Allemagne/Géorgie)

Prix du public – Première fenêtre
Wadi Jhannam (La Vallée de l’enfer) - Zoé Filouxa

Prix des Bibliothèques
Landscapes of Resistance [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marta Popivoda
fiche film
]
- Marta Popivoda (Serbie/France)

Prix du Patrimoine culturel de l'Immatériel
Odoriko - Yoichiro Okutani

ParisDOC

Coup de cœur Studio Orlando
Ici Brazza (Brazza) - Antoine Boutet

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy