email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SXSW 2021

SXSW présente l’expérience en VR Biolum, de coproduction allemande et française

par 

- L’auteur et réalisateur français Abel Kohen propose une expérience en VR immersive avec deux personnages féminins auxquels ont prêté leurs voix Charlotte Rampling et Dominique Tipper

SXSW présente l’expérience en VR Biolum, de coproduction allemande et française
Une scène de Biolum (© IKO/Reynard Films/Prefrontal Cortex)

Cette édition de SXSW (16-21 mars) a réservé une section spéciale à la VR. La sélection de la Compétition Cinéma virtuel comprenait la coproduction franco-allemande Biolum d'Abel Kohen et Jon Rowe.

Kohen est un auteur et réalisateur français spécialisé dans l'animation et les effets visuels. Au-delà des courts-métrages qu'il a lui-même réalisés, il a participé à des productions connues telles que la série Netflix Black Mirror, ainsi que Le Monde incroyable de Gumball, une série animée signée Cartoon Network qui a été primée aux BAFTA. Rowe est un scénariste anglais, co-auteur de Biolum. Il travaille depuis 2007 dans le domaine de la fiction scénarisée, et il a contribué à plusieurs productions pour la BBC. Il a supervisé le scénario de la série Affaires non classées de BBC1, ainsi que celui de Britannia diffusée sur Sky. Un de ses plus gros projets est l'adaptation du roman de John Le Carré La Petite Fille au tambour par Park Chan-wook, avec Alexander Skarsgard et Michael Shannon, en tant que responsable scénario.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Kohen comme Rowe ont pour genres de prédilection le cinéma fantastique et la science-fiction, et cela transparaît dans Biolum. Ils y proposent une expérience narrative interactive en réalité virtuelle qui entraîne le spectateur-utilisateur dans un monde sous-marin mystérieux. On y découvre, en adoptant la perspective d'une scientifique nommée Rachael, l'habitat de créatures encore inconnues, à 850 mètres de profondeur. Là, des parasites prennent le contrôle des plantes et des poissons, les transformant en des espèces nouvelles qui produisent de la lumière. Alors que Rachael est clairement surprise par sa découverte, son mentor Eva, qui dirige l'expédition, ne réagit pas de la même manière. Au fil de l'aventure, Rachael se rend compte qu'Eva a des ambitions bien plus grandes que ce qu'elle imaginait, et que sa vie pourrait bien être gravement menacée.

Biolum montre des images du monde sous-marin qui subjuguent le spectateur, rendant ainsi un bel hommage à la nature. Il aborde également les thèmes de la pollution et du changement climatique, éléments déclencheurs du déclin de diverses espèces de la faune et de la flore. Ce scénario de science-fiction dépeint l'être humain non pas comme l'espèce qui domine le monde dans sa globalité, mais plutôt comme un minuscule élément d'une "mare" bien plus vaste. Le grand moteur de cette production est la fascination proverbiale qu'ont les gens par rapport aux mystérieuses et impressionnantes forces de la Nature.

Pour ce qui est des voix des personnages, Charlotte Rampling (Dune, Hannah [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, 45 ans [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Andrew Haigh
fiche film
]
) donne vie à Eva, et Dominique Tipper (The Expanse) incarne Rachael.

Biolum a été coproduit par Iko (France), Reynard Films (Leipzig, Allemagne) et Prefrontal Cortex (Halle, Allemagne), avec le soutien du CNC et des fonds régionaux Mitteldeutsche Medienförderung et FFF Bayern.

(Traduit de l'anglais par Alexandre Rousset)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy