email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS / PRIX France

Des coproductions européennes au palmarès de Cinélatino

par 

- Les 33es Rencontres de Toulouse ont couronné l’argentin La chica nueva, mais aussi distingué les coproductions Nouvel ordre, Karnawal et Apenas el sol

Des coproductions européennes au palmarès de Cinélatino
Nouvel ordre de Michel Franco

Organisé exceptionnellement en ligne du 19 au 28 mars avec un second temps qui devrait se dérouler en salles du 9 au 13 juin (si l’horizon sanitaire s’éclaircit d’ici là en France), le 33e Cinélatino - Rencontres de Toulouse a confirmé le dynamisme des coproductions européennes de longs métrages d’Amérique Latine. Car si c’est un film 100% argentin (La chica nueva de Micaela Gonzalo) qui a remporté le Grand Prix du côté des fictions, le jury qui incluait notamment la cinéaste chilienne Marcela Said, la comédienne américaine d’origine roumaine Elina Löwensohn et le Français Christophe Leparc (directeur du festival Cinemed et secrétaire général de la Quinzaine de Réalisateurs) a aussi distingué deux coproductions européennes : le primé vénitien Nouvel ordre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Mexicain Michel Franco (coproduit par la France via Les Films d’Ici, dont la direction de la photographie a été assurée par le Belge Yves Cape et qui est vendu par les Allemands de The Match Factory) a remporté le Prix du jury et Karnawal [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Argentin Juan Pablo Félix (découvert au festival Black Nights de Tallin et coproduit entre autres par les Norvégiens de Norsk Filmproduksjon) a raflé une mention spéciale pour l’interprétation d’Alfredo Castro.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La compétition des longs métrages documentaires a enregistré un joli doublé Prix du jury - Prix du public pour Apenas el sol [+lire aussi :
critique
interview : Arami Ullón
fiche film
]
de la Paraguayenne Arami Ullon (qui vit en Suisse) qui avait été dévoilé en ouverture de l’IDFA en novembre dernier. Piloté par Cineworx (société installée à Zurich), ce documentaire est vendu par les Londoniens de Film Republic.

A noter enfin que la 16e édition de la plateforme professionnelle Cinéma en Développement se déroulera en ligne les 1er et 2 avril avec plus 31 projets en vitrine dont Bandeira du Brésilien João Paulo Miranda Maria (Label de la Sélection Officielle cannoise 2020 avec son premier long Casa de antiguidades [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), Canção da Noite de sa compatriote Maya Da-Rin (en compétition à Locarno en 2019 avec La Fièvre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Maya Da-Rin
fiche film
]
) ou encore Aquí nadie duerme de la Costaricienne Paz Fábrega (victorieuse à Rotterdam en 2010 avec Agua fría de mar [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Savina Neirotti
fiche film
]
et en compétition Big Screen cette année avec Aurora; en compétition à Tribeca en 2015 avec Viaje).

Le palmarès :

Compétition longs métrages de fiction

Grand Prix coup de cœur
La chica nueva - Micaela Gonzalo (Argentine)

Prix du jury
Nouvel ordre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Michel Franco (Mexique/France)

Mention spéciale du jury coup de coeur
Alfredo Castro pour son interprétation dans Karnawal [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(Argentine/Bolivie/Brésil/Chili/Mexique/Norvège) et Tengo miedo torero (Chili/Argentine/Mexique)

Prix Ciné +
Tengo miedo torero - Rodrigo Sepúlveda

Prix du public fiction La Dépêche du Midi
Tengo miedo torero - Rodrigo Sepúlveda

Prix FIPRESCI
Casa de antiguidades [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- João Paulo Miranda Maria (Brésil/France)

Prix SFCC de la Critique
El alma quiere volar - Diana Montenegro (Colombie/Brésil)
Mention spéciale
Casa de antiguidades - João Paulo Miranda Maria

Prix CCAS
La ciudad de las fieras - Henry Eduardo Rincon Orozco (Colombie/Équateur)
Mention spéciale
Tengo miedo torero - Rodrigo Sepúlveda

Prix Rail d'Oc
La ciudad de las fieras - Henry Eduardo Rincon Orozco

Compétition documentaire

Prix de la compétition long-métrage documentaire
Apenas el sol [+lire aussi :
critique
interview : Arami Ullón
fiche film
]
- Arami Ullon (Suisse/Paraguay/Argentine)

Prix du public documentaire La Dépêche du Midi
Apenas el sol - Arami Ullon

Prix SIGNIS long-métrage documentaire
El cielo está rojo - Francina Carbonell (Chili)

Prix lycéen du documentaire
La sangre en el ojo - Toia Bonino (Argentine)

Compétition court-métrage

Prix révélation du court métrage de fiction
Inabitavel - Matheus Farias et Enock Carvalho (Brésil)

Prix du public du court métrage
Menarca - Lillah Halla (Brésil)

Prix Courtoujours
El sueño más largo que recuerdo - Carlos Lenin (Mexique)
Mention spéciale
Pacífico oscuro - Camila Beltran (France/Colombie)

Prix SIGNIS du court métrage documentaire
Quien dice patria dice muerte - Sebastián Quiroz (Chili)

Prix CCAS du court métrage
Todos caminamos - Ricardo Valenzuela et Mario Rojas (Chili)

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy