email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

DISTRIBUTION / SORTIES / SALLES Europe

Les salles italiennes rouvrent, la France et le Royaume-Uni font chauffer les projecteurs en attendant le feu vert

par 

- Les cinémas italiens rouvrent dès aujourd’hui, mais on ne sait pas avec quels films ; beaucoup de pays européens restent dans l’incertitude, mais on parle du 17 mai pour la France et le Royaume-Uni

Les salles italiennes rouvrent, la France et le Royaume-Uni font chauffer les projecteurs en attendant le feu vert
Nomadland de Chloé Zhao

Les cinémas ont la possibilité de rouvrir dès aujourd’hui en Italie, dans les régions en "zone jaune" (à bas indice de contagion au Covid-19), mais il n’y a pas de certitude sur le nombre de salles qui vont effectivement ouvrir leurs portes, et sur quels films seront programmés. Ces derniers jours, certains distributeurs ont annoncé les premiers titres, à commencer par Nomadland, le film de Chloé Zhao, fraîchement récompensé de trois Oscars (meilleur film, meilleure mise en scène et meilleure actrice pour Frances McDormand – lire l'article), qui arrivera dans les salles à partir du 29 avril. Il y aura une "augmentation constante et graduelle des écrans qui reprendront leurs activités ; il n’y aura pas de réouverture de masse. Il y a des structures, comme celles des plus grandes agglomérations, où le public est avant tout jeune, qui ne peuvent envisager de rouvrir si la dernière séance commence au maximum à 19h30", a expliqué Luigi Lonigro, président des distributeurs au sein de l’Anica et directeur de 01 Distribution, en faisant référence au couvre-feu de 22h encore en vigueur en Italie. Cela dit, une foule de signaux positifs arrivent de la part des exploitants, comme le cinéma Beltrade de Milan, qui a fêté sa rouverture en ouvrant à 6h du matin avec un mini-marathon autour de la projection de Journal intime de Nanni Moretti, une séance qui a affiché complet.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Comme l'indique l’article de Cineuropa régulièrement mis à jour qui rend compte de la situation en temps réel, en Europe, certains pays ont déjà rouvert (la Bosnie Herzégovine, la Bulgarie, la Croatie, le Kosovo, la Lituanie, le Monténégro, la Serbie, la Suède avec une limite de seulement huit spectateurs par salle, la Roumanie et la Norvège avec des limitations strictes, le Portugal sauf sept communes). D’autres sont en train de le faire ces jours-ci, comme la Suisse, où les salles rouvrent progressivement depuis le 21 avril avec les mesures anti-contagion adaptées (50 spectateurs maximum par salle et une distance à respecter d’1,5 mètre entre eux), programmant des titres américains comme Wonder Woman 1984, Chaos Walking, The Nest [+lire aussi :
critique
fiche film
]
, le film mexicain Los lobos et des titres européens comme le long-métrage finlandais Aalto [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
– au-delà, naturellement, de nombreuses productions nationales. Dans les autres territoires, les réouvertures ont été reportées à des dates qui restent à déterminer.

On en sait davantage pour le Royaume-Uni, qui a pour le moment établi la date du 17 mai comme date de réouverture officielle, avec des mesures de sécurité plutôt restrictives mais une plus grande élasticité à partir de la mi-juin. On parle aussi du 17 mai pour la France, où le Festival de Cannes a été reporté aux dates du 6 au 17 juillet, et où au moins 400 films sont prêts à sortir, bien entendu dans la mesure où l’évolution de la pandémie pourra être contenue et avec une stratégie de réouverture qui consiste en une jauge de 35 % des places disponibles les trois premières semaines, puis 50 % les trois suivantes pour arriver aux 100% après cette période d'essai.

En Italie, on est passé des 25 % de la réouverture de juin 2020 à 50 % des places disponibles aujourd’hui en salle, avec un maximum de 500 personnes en lieu clos et 1000 dans les endroits à ciel ouvert. La réouverture du 26 avril est "un nouveau départ, un premier pas symbolique dans ce parcours", a commenté le président de l’Anec-Association nationale des exploitants de cinémas, Mario Lorini, qui explique comment, par rapport aux 4000 écrans en lieu clos, seuls 10-15 % ont des espaces ouverts, qui ne sont pas suffisants pour que les conditions soient réunies pour faire repartir le marché de manière structurée et donc lancer la sortie de tous les films déjà prêts. "Les films qui sont sur les starting-blocks, prêts à sortir en salle, sont nombreux et importants. En terme de productions, on a ce qu'il faut pour repartir en mai et arriver à Noël. Cette année, les tournages italiens ont été très nombreux – on a parlé de plus de 200 productions – et on a aussi le retour des titres américains et européens, avec de nouvelles sorties en mai, juin et juillet". Parmi les films annoncés pour ces prochaines semaines, au-delà de Nomadland, il y a d’autres lauréats des Oscars, comme Mank (Lucky Red) et Minari (Academy 2), des productions italiennes dont la distribution a été bloquée par le virus, comme Cosa sarà [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Sages comme une image [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Fabio et Damiano D'Innocenzo
fiche film
]
et Je voulais me cacher [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Giorgio Diritti
fiche film
]
. Lucky Red est prêt aussi avec le film roumain couronné cette année par l'Ours d'or de Berlin, Bad Luck Banging or Loony Porn [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Radu Jude
fiche film
]
, ainsi que Pieces of a Woman [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Kornél Mundruczó et Kata W…
fiche film
]
et Maternal [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Maura Delpero
fiche film
]
.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy