email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France / Allemagne / Luxembourg / Norvège

Emily Atef en plein tournage de Plus que jamais

par 

- Vicky Krieps, Gaspard Ulliel, Bjørn Floberg, Liv Ullmann au casting d’un long piloté par Eaux Vives avec Niko Film, Samsa Film, Mer Film et Jour2Fête, et vendu par The Match Factory

Emily Atef en plein tournage de Plus que jamais
L'actrice Vicky Krieps, l'acteur Gaspard Ulliel et l'actrice-réalisatrice Liv Ullmann

Après une session de tournage en France du 14 au 23 avril à Bordeaux, l’équipe de Plus que jamais (More Than Ever) d’Emily Atef est en action depuis cette semaine en studio au Luxembourg. La cinéaste franco-iranienne née en Allemagne ralliera ensuite le 11 mai la Norvège où, après une quarantaine obligatoire, les prises de vues seront bouclées avec un dernier clap prévu le 5 juin.

5ème long métrage de la réalisatrice appréciée notamment avec L’étranger en moi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(découvert à la Semaine de la Critique, à Cannes en 2008) et Trois jours à Quiberon [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emily Atef
fiche film
]
(en compétition à Berlin en 2018), Plus que jamais réunit au casting la Luxembourgeoise Vicky Krieps (qui a accédé à une notoriété mondiale avec Phantom Thread, que l’on verra dans les mois à venir dans Bergman Island [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mia Hansen-Løve
fiche film
]
et qui tournera cet été dans le diptyque D'Artagnan et Milady), le Français Gaspard Ulliel (qui retrouvera bientôt Bertrand Bonello pour La bête – lire la news), le Norvégien Bjørn Floberg (Amanda 2019 du meilleur second rôle pour Out Stealing Horses [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Hans Petter Moland
fiche film
]
) et sa très célèbre compatriote Liv Ullmann (dont la dernière apparition au grand écran remonte à D’une vie à l’autre [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
en 2012 ). A noter également que le film s’offrira un caméo de l’Allemand Ulrich Tukur (récemment très à son avantage dans Adults in the Room [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Costa-Gavras
fiche film
]
).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Écrit par Emily Atef et l’Allemand Lars Hubrich (Goodbye Berlin [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Rival [+lire aussi :
critique
fiche film
]
), le scénario est centré sur Hélène, une Bordelaise de 33 ans, qui vit heureuse en couple. Mais sa vie bascule le jour où elle apprend qu’elle a une maladie rare des poumons. Grâce à un blog, elle découvre la Norvège, et décide de suivre son instinct. Elle traversera toute l’Europe jusque là-bas, à la recherche d’une nouvelle voie…

Produit par Xenia Maingot pour la société parisiennes Eaux Vives Productions avec les Allemands de Niko Film, les Luxembourgeois de Samsa Film et les Norvégiens de Mer Film (qui le distribuera dans son pays), Plus que jamais est coproduit par les Français par Jour2Fête (qui assurera la distribution dans les salles de l’Hexagone). Un pool de coproducteurs associe également Bjoca et Ramona Productions (France).

Préacheté par Ciné+, le long métrage bénéficie également du soutien de Eurimages, du mini-traité de coproduction franco-allemand, de Arte (via le Grand Accord), du Luxembourg Film Fund, du Norwegian Film Fund, de la région Nouvelle-Aquitaine, du Filmförderung Hamburg Schleswig-Holstein, du Medienboard Berlin-Brandenburg, du Zefyr Regional Fund Norway, du CNC, du German Federal Film Fund (DFFF) et de Pandora (qui distribuera en Allemagne). Les ventes internationales sont pilotées par The Match Factory.

La direction de la photographie a été confiée au Belge Yves Cape (qui compte à son actif récent Zombi Child [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bertrand Bonello
fiche film
]
ou encore La prière [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Cédric Kahn
fiche film
]
), les costumes à la Française Dorothée Guiraud (nominée au César 2020 de sa spécialité pour Portrait d’une jeune fille en feu [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Céline Sciamma
fiche film
]
) et les décors à l’Allemande Silke Fischer (la série Unorthodox, Toni Erdmann [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Maren Ade
fiche film
]
).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy