email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2021 Marché du Film

20/20 pour le line-up cannois de Charades

par 

- Le vendeur français mise sur les prochains Laurent Tirard, Sébastien Marnier et Alberto Vázquez, et sur ses sélectionnés Kirill Serebrennikov, Yohan Manca, Emmanuel Marre et Julie Lecoustre

20/20 pour le line-up cannois de Charades
Les Petrov, la grippe, etc. de Kirill Serebrennikov

Propulsé par un flamboyant line-up de 20 titres, la société française de ventes internationales Charades s’apprête à aborder avec beaucoup d’ambitions le double rendez-vous du Marché du Film du 74e Festival de Cannes (du 6 au 17 juillet) : les Pré-Cannes Screenings (en line du 21 au 25 juin) et le marché physique (du 6 au 15 juillet).

L’équipe de Yohann Comte, Carole Baraton, Pierre Mazars et Constantin Briest lance notamment les préventes sur trois nouveaux films dont Juste Ciel ! (Oh My Goodness!), le 9e long de Laurent Tirard (Le Discours [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Astérix et Obélix : Au service de sa Majesté [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Molière [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
). Récemment tourné avec au casting Valérie Bonneton, Camille Chamoux, Claire Nadeau, Guilaine Londez, la Danoise Sidse Babett Knudsen, François Morel et Louise Malek, le film est centré sur quatre religieuses et une novice qui vivent dans un petit couvent de la campagne française. C'est un groupe ingérable, mais tendre, qui voit des miracles partout et connaît la Bible comme sa poche. Pour sauver la maison de retraite délabrée de leur village, elles décident de participer à une course cycliste. Elles sont loin d'être des athlètes, mais Dieu travaille de façon mystérieuse... Produit par Les Films sur Mesure, coproduit par M6 Films et également préacheté par Canal+ et Ciné+, le long métrage sera distribué en France par Le Pacte.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Arrivent aussi au line-up Charades le thriller L’origine du mal (The Origine of Evil) de Sébastien Marnier (lire l’article - le 3e long du cinéaste très remarqué avec Irréprochable [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et L’heure de la sortie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sébastien Marnier
fiche film
]
) et le film d’animation Unicorn Wars d’Alberto Vázquez (qui associe en production les Espagnols Abano Producións et Uniko Estudio Creativo et les Français Autour de Minuit et Schmuby) et dont des extraits ont été dévoilés mercredi au Work in Progress du Festival du Film d’animation d’Annecy.

Au Pré-Cannes Screenings on line, Charades montrera six films dont trois en premières de marché : deux arrivent en droite ligne des compétitions de Tribeca (le documentaire The Scars of Ali Boulala [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Suédois Max Ericsson et Wild Men [+lire aussi :
critique
interview : Thomas Daneskov
fiche film
]
du Danois Thomas Daneskov) et un du programme d’Annecy avec Même les souris vont au paradis du duo tchèque Denisa Grimmová - Jan Bubenícek. Et les ventes se poursuivront aussi pour six titres (dont quatre seront projetés en ligne comme Boiling Point de l’Anglais Philip Barantini et le film d’animation Dogtanian And The Three Muskehounds de Toni Garcia) parmi lesquels le très bon Sous le ciel d’Alice [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Chloé Mazlo (labellisé l’an dernier par la Semaine de la Critique cannoise et qui sortira dans les salles françaises le 30 juin).

Mais évidemment, Charades comptera aussi et surtout sur un brelan d’as constitué par trois titres vendus sur promoreel au Pré-Cannes Screenings et qui feront leurs premières mondiales en vitrine du Festival de Cannes : Les Petrov, la grippe, etc. [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Russe Kirill Serebrennikov en compétition officielle, Mes frères, et moi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Français Yohan Manca à Un Certain Regard et Rien à foutre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emmanuel Marre et Julie Le…
fiche film
]
de ses compatriotes Emmanuel Marre et Julie Lecoustre à la Semaine de la Critique.

A signaler également au line-up le film d’animation encore en fabrication Belle du maestro japonais Mamoru Hosoda et quatre titres en post-production : Madeleine Collins d’Antoine Barraud (article), Le Trésor du Petit Nicolas (Little Nicolas’ Treasure) de Julien Rappeneau, La Brigade (The Kitchen Brigade) de Louis-Julien Petit (article) et Une femme du monde (Her Way) de Cécile Ducrocq (avec Laure Calamy en tête d’affiche – article).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy