email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

LOCARNO 2021

Locarno dévoile le programme de ses sections parallèles

par 

- Le festival retourne sur l’impressionnante Piazza Grande et nous offre cette année le nouveau programme compétitif Corti d’autore, dans la section Pardi di domani

Locarno dévoile le programme de ses sections parallèles
Beckett de Ferdinando Cito Filomarino

MISE A JOUR (20 juillet 2021): 100 Minutes (Sto minut iz zhizni Ivana Denisovicha), le nouveau film du réalisateur russe Gleb Panfilov, Léopard d'or en 1969, a été rajouté à la section Piazza Grande.

Le Festival de Locarno a dévoilé aujourd'hui le programme de sa 74e édition (du 4 au 14 août), y compris celui de ses sections parallèles (au-delà des films de la compétition internationale et de la section hors-compétition – lire l'article).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

La gigantesque Piazza Grande accueillera cette année 14 films (dont 7 en première mondiale) dont la moitié sont européens. Parmi les premières mondiales au programme, on trouve celles des films italiens Beckett [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ferdinando Cito Filomarino
fiche film
]
 de Ferdinand Cito Filomarino, le film d'ouverture de cette édition, et le film d'animation qui suscite beaucoup d'impatience Yaya e Lennie - The Walking Liberty [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 d'Alessandro Rak, qui parle avec poésie d'importantes questions environnementales qui habitent depuis toujours l'espace public. La Suisse ne pouvait pas ne pas être invitée pour les 50 ans de la Piazza, où elle sera représentée par le nouveau film de Stefan Jäger, Monte Verità [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stefan Jäger
fiche film
]
, qui nous transporte au coeur d'une communauté légendaire et libre. En première mondiale, le public pourra découvrir le titre français Rose [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 d’Aurélie Saada, un portrait sans concessions d'une femme presque octogénaire qui redéfinit le concept de “vieillesse” et le polar Hinterland [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stefan Ruzowitzky
fiche film
]
 de Stefan Ruzowitzky. On attend également avec impatience Vortex [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Gaspar Noé, après sa première à Cannes.

La compétition Cineasti del presente revient également qui représente pour Locarno le lieu où faire découvrir au public une sélection de premiers et deuxièmes films réalisés par des jeunes talents venus du monde entier. À partir de cette année, cette section va ajouter au Léopard d'or et au prix de la mise en scène un prix de la meilleure actrice et du meilleur acteur. Les productions européennes sélectionnées sont nombreuses, le public de Locarno pourra ainsi apprécier le meilleur du cinéma du Vieux Continent de demain. Parmi ces titres, on trouve Il legionario [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Hleb Papou
fiche film
]
du jeune réalisateur biélorusse (mais italien d'adoption) Hleb Papou, le film allemand No One's with the Calves [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sabrina Sarabi
fiche film
]
de la réalisatrice allemande-iranienne Sabrina Sarabi, un film basé sur le premier roman d'Alina Herbing où la province est montrée dans toute sa réalité brutale, le titre français L’été l’éternité [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Émilie Aussel
fiche film
]
d'Émilie Aussel, un portrait doux-amer sur un été pendant lequel légèreté adolescente rime avec retour brutal à l'âge adulte, Wet Sand [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Elene Naveriani
fiche film
]
de la réalisatrice géorgienne (ancienne élève de l'école HEAD de Genève) Elene Naveriani, Zahorí [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marí Alessandrini
fiche film
]
de la réalisatrice argentine également formée à la HEAD Marì Alessandrini, un voyage magique et mystérieux parmi les steppes patagoniennes, Streams [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Tunisien Mehdi Hmili, Brotherhood [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Francesco Montagner
fiche film
]
du jeune réalisateur italien Francesco Montagner, qui affronte avec courage le thème sensible du terrorisme et de l'extrêmisme religieux, Holy Emy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Araceli Lemos
fiche film
]
, le premier long-métrage de la réalisatrice et scénariste grecque Araceli Lemos, dans lequel mysticisme et introspection dialoguent à la perfection et Whether the Weather Is Fine [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, du réalisateur et monteur philippin Carlo Francisco Manatad.

Au-delà de l'arrivée d'un nouveau directeur artistique, Giona A. Nazzaro, le festival introduit également cette année un nouveau programme compétition, Courts-métrages d'auteurs, dans le volet Pardi di domani, avec les nouveaux courts-métrages de Radu Jude, Bertrand Mandico, Yann Gonzalez ainsi que Marco Bellocchio, pour n'en citer que quelques uns, et une Semaine de la Critique, dont le programme est élaboré par l'Association des journalistes de cinéma suisses (ASFJ), a également dévoilé sa sélection.

Les films sélectionnés :

Piazza Grande

Beckett [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ferdinando Cito Filomarino
fiche film
]
 - Ferdinand Cito Filomarino (Italie)
Free Guy - Shawn Levy (États-Unis)
Heat - Michael Mann (États-Unis), 1995
Hinterland [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stefan Ruzowitzky
fiche film
]
 - Stefan Ruzowitzky (Autriche/Luxembourg)
Ida Red - John Swab (États-Unis)
Monte Verità [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stefan Jäger
fiche film
]
- Stefan Jäger (Suisse/Autriche/Allemagne)
National Lampoon’s Animal House - John Landis (États-Unis), 1978
Respect - Liesl Tommy (Canada)
Rose [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 - Aurélie Saada (France)
Sinkhole - Kim Ji-hoon (Corée du Sud)
The Alleys - Bassel Ghandour (Jordanie/Égypte/Arabie saoudite/Qatar)
The Terminator - James Cameron (États-Unis), 1984
Vortex [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Gaspar Noé (France)
Yaya e Lennie - The Walking Liberty [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 - Alessandro Rak (Italie)
100 Minutes (Sto minut iz zhizni Ivana Denisovicha) - Gleb Panfilov (Russie)

Cineasti del presente

Actual People - Kit Zauhar (États-Unis)
Holy Emy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Araceli Lemos
fiche film
]
- Araceli Lemos (Grèce/France/États-Unis)
Public Toilet Africa - Kofi Ofosu-Yeboah (Ghana)
Brotherhood [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Francesco Montagner
fiche film
]
- Francesco Montagner (République tchèque/Italie)
Virgin Blue - Niu Xiaoyu (Chine)
Il legionario [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Hleb Papou
fiche film
]
- Hleb Papou (Italie/France)
Whether the Weather Is Fine [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
- Carlo Francisco Manatad (Philippines/France/Singapour/Indonésie/Allemagne/Qatar)
L’été l’éternité [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Émilie Aussel
fiche film
]
- Émilie Aussel (France)
Mis hermanos sueñan despiertos - Claudia Huaiquimilla (Chili)
Mostro - José Pablo Escamilla (Mexique)
No One's with the Calves [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sabrina Sarabi
fiche film
]
- Sabrina Sarabi (Allemagne)
Shankar's Fairies - Irfana Majumdar (Inde)
Streams [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
- Mehdi Hmili (Tunisie/Luxembourg/France)
Wet Sand
 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Elene Naveriani
fiche film
]
- Elene Naveriani (Suisse/Géorgie)
Zahorí [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marí Alessandrini
fiche film
]
- Marì Alessandrini (Suisse/Argentine/Chili/France)

Pardi di domani – Compétition internationale

The Infernal Machine - Francis Vogner Dos Reis (Brésil)
And Then They Burn the Sea - Majid Al-Remaihi (Qatar)
Atrapaluz - Kim Torres (Costa Rica/Mexique)
Christmas - Fengrui Zhang (Chine/États-Unis)
Neon Phantom - Leonardo Martinelli (Brésil)
FIRST TIME [The Time for All but Sunset - VIOLET] - Nicolaas Schmidt (Allemagne)
Giochi - Simone Bozzelli (Italie)
Home - Myriam Uwiragiye Birara (Rwanda)
In Flow of Words - Eliane Esther Bots (Pays-Bas)
Layl - Ahmad Saleh (Allemagne/Qatar/Jordanie/Palestine)
Les Démons de Dorothy - Alexis Langlois (France)
Love, Dad - Diana Cam Van Nguyen (République tchèque/Slovaquie)
Mask - Nava Rezvani (Iran)
Dad's Sneakers - Olha Zhurba (Ukraine)
Sound of the Night - Chanrado Sok, Kongkea Vann (Cambodge)
Squish! - Tulapop Saenjaroen (Thaïlande/Singapour)
Steakhouse - Špela Čadež (Slovénie/Allemagne/France)
Strawberry Cheesecake - Siyou Tan (Singapour)
The Sunset Special - Nicolas Gebbe (Allemagne)
Time Flows in Strange Ways on Sundays - Giselle Lin (Singapour)

Pardi di domani – Compétition nationale

after a room - Naomi Pacifique (Royaume-Uni/Pays-Bas/Suisse)
Cavales - Juliette Riccaboni (Suisse)
Chute - Nora Longatti (Suisse)
Dihya - Lucia Martinez Garcia (Suisse)
Ding - Pascale Egli, Aurelio Ghirardelli (Suisse)
It Must - Flavio Luca Marano, Jumana Issa (Suisse)
Four Pills at Night - Leart Rama (Kosovo/Suisse)
Mr. Pete & the Iron Horse - Kilian Vilim (Suisse)
Real News - Luka Popadić (Suisse/Serbie)
The Life Underground - Loïc Hobi (Suisse)

Pardi di domani – Corti d'autori

Caricaturana - Radu Jude (Roumanie)
Criatura - María Silvia Esteve (Argentine/Suisse)
Dead Flash - Bertrand Mandico (France)
Fou de Bassan - Yann Gonzalez (France)
Happiness Is a Journey - Ivete Lucas, Patrick Bresnan (États-Unis/Estonie)
Hotel Royal - Salomé Lamas (Portugal)
How Do You Measure a Year? - Jay Rosenblatt (États-Unis)
Il faut fabriquer ses cadeaux - Cyril Schäublin (Suisse)
Penalty Shot - Rok Biček (Croatie/Slovénie/Autriche)
Se posso permettermi - Marco Bellocchio (Italie)

Semaine de la Critique

A Thousand Fires [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Saeed Taji Farouky (France/Suisse/Pays-Bas/Palestine)
Bucolic [+lire aussi :
critique
fiche film
]
- Karol Pałka (Pologne)
The Balcony Movie [+lire aussi :
interview : Paweł Łoziński
fiche film
]
- Paweł Łoziński (Pologne)
How to Kill a Cloud [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tuija Halttunen
fiche film
]
- Tuija Halttunen (Finlande/Danemark)
Walk With Angels - Tomasz Wysokiński (Pologne)
Stand Up My Beauty - Heidi Specogna (Suisse/Allemagne)
The Bad Man - Lee Yong Chao (Taïwan)

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy