email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2021 Semaine de la Critique

Critique : Libertad

par 

- CANNES 2021 : Clara Roquet remplit de signification chaque détail de son premier long-métrage, qui enquête sur les complexités de la liberté du titre en adoptant le regard d’une adolescente

Critique : Libertad
María Morera et Nicolle García dans Libertad

À Las niñas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pilar Palomero
fiche film
]
, de Pilar Palomero, Staff Only [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Neus Ballús
fiche film
]
de Neus Ballús et Ojos Negros [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marta Lallana et Ivet Cast…
fiche film
]
du duo Lallana-Castelo, entre autres, s'ajoute un film qui, en plaçant sa caméra à la hauteur des pupilles de ses jeunes personnages, analyse la manière dont ce qu'elles vivent pendant l’adolescence va conditionner le caractère de ces futures adultes : Libertad [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Clara Roquet
fiche film
]
, le premier long-métrage, impatiemment attendu, de la scénariste réputée Clara Roquet, qui a notamment (co-)écrit Los días que vendrán [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carlos Marques-Marcet
fiche film
]
de Carlos Marqués-Marcet, Petra [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jaime Rosales
fiche film
]
de Jaime Rosales et La ofrenda [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Ventura Durall . Le film est présenté en première mondiale à la Semaine de la critique du 74e Festival de Cannes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Roquet a déjà sauté le pas vers la mise en scène pour deux productions pour la télévision et deux courts-métrages, Les bones nenes et El adiós. Le sujet de ce dernier est lié à celui de Libertad, car dans les deux films, une femme immigrée s’occupe d’une vieille personne (espagnole et riche). Dans le film qui nous occupe, la Colombienne Rosana (Carol Hurtado) fait le lien entre deux classes sociales séparées et porte, en plus, le poids d'un conflit personnel : le titre du film reprend en effet le prénom de sa fille de quinze ans (Nicolle García), qui vient de la rejoindre, et mère et fille ne se sont pas vues depuis l'enfance de l’adolescente, quand Rosana a dû partir en Espagne.

Or l'irruption de cette jeune fille, avec sa spontanéité, son caractère rebelle et sa fraîcheur va chambouler la paix de la famille qui a embauché Rosana, famille qui se compose de trois générations et réunit la grand-mère Angela (Vicky Peña), qui perd petit à petit la mémoire, sa fille Teresa (Nora Navas) qui, désormais d’âge mûr, est confrontée au défi de devoir se réinventer sentimentalement, et Nora (María Morera), la petite-fille qui, en cet été décisif, va découvrir un monde au-delà de la cage de cristal qui la surprotège.

Libertad, comme l'établit bien Roquet, va faire éclater la bulle dans laquelle vit Nora et la lancer vers un espace extérieur éloigné du nid (faussement) parfait construit par sa famille aisée. La réalisatrice, qui connaît bien le sujet qu’elle raconte (elle-même vient d'un foyer similaire à celui qui apparaît ici), démontre qu’elle est bel et bien une excellente scénariste qui sait utiliser les petits détails (apparemment insignifiants), les silences et surtout les regards (ceux de l’actrice principale, la toute jeune Morera – qui pourrait être la petite soeur d'Elena Martín, la réalisatrice de Júlia ist [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Elena Martín
fiche film
]
– sont particulièrement éloquents) pour faire passer la perplexité, la perte de l’innocence et la rebellion d'une jeune fille qui, le temps d'un été décisif, va vivre un grand changement.

Libertad a été produit par les sociétés espagnoles Lastor Media et Avalon PC en coproduction avec l’enseigne Bulletproof Cupid. En Espagne, le film sera distribué par Avalon, qui le lancera sur les écrans cet automne. En France, le film est distribué par Épicentre Films. Les ventes internationales du film sont gérées par l’agence parisienne Playtime.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy