email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT Belgique

La Commission du Cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxelles soutient le Largo Winch d’Olivier Masset-Depasse

par 

- La première session 2021 de la commission a accordé son soutien à 56 projets de films, dont 21 longs métrages

La Commission du Cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxelles soutient le Largo Winch d’Olivier Masset-Depasse
Le réalisateur Olivier Masset-Depasse, dont le nouveau projet sur le personnage Largo Winch a été sélectionné

La Commission du Cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxelles a attribué 3,424 millions d’euros à 56 projets de films qui reçoivent une promesse d’aide à l’écriture, au développement ou à la production.

Parmi ceux-ci, on retrouve 3 aides à la production majoritaire, dont l’une attribuée au prochain projet d’Olivier Masset-Depasse (8 Magritte pour son dernier film, Duelles [+lire aussi :
critique
interview : Olivier Masset-Depasse
fiche film
]
, et dont on attend son remake américain avec Jessica Chastain et Anne Hathaway), Largo Winch: le prix de l’argent. Dans ce film, le cinéaste belge suit les déboires de l’aventurier milliardaire créé par Jean Van Hamme, dont les aventures ont déjà été adaptées à deux reprises au cinéma par le réalisateur Jérôme Salle (Largo Winch [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Largo Winch II [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
). Le réalisateur compte bien imprimer sa patte, et sonder la noirceur de l’enfer capitaliste dans lequel plonge le héros. Le film est produit par Versus Production (Belgique) et Pan-Européenne (France). On notera que Masset-Depasse reçoit également une aide à l’écriture pour l’adaptation du roman Le Champ de Bataille de Jérôme Colin.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

La Commission soutient également à la production deux premiers longs métrages. Ainsi, Pablo Munoz Gomez adapte son documentaire Intégration inch’allah pour en faire un long métrage de fiction, qui suivra la trace de 4 primo arrivants arabophones qui, pour tenter de reconstruire leur vie en France, doivent suivre 200 heures de français et ainsi valider leur “Contrat d’Intégration Républicain”. Le film est également porté par Versus Production.

Après avoir présenté deux courts métrages à Cannes (Paul est là, Prix de la Cinéfondation en 2017, et Lucia en el limbo, sélectionné à la Semaine de la Critique en 2019), Valentina Maurel passe au long métrage avec Jardín en llamas, l’histoire d’Eva, une adolescente faisant face aux conséquences du divorce de ses parents. Le film est produit par Wrong Men.

On retiendra que la Commission a accordé une aide au nouveau film de Lukas Dhont, Close, produit par Menuet (Belgique), Versus Production (Belgique) et Topkapi Films (Pays-Bas), dont le tournage vient de débuter, ainsi qu’à 4 projets en développement artistique : Maldoror de Fabrice du Welz (Frakas Productions), Parricide de Bilall Fallah et Adil El Arbi (10:80 Films), La vie nouvelle de J-Y Machond de Stefan Liberski (Velvet Films); et Sunshine de Chloé Léonil (Stenola Productions).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy