email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2021 Hors compétition

Critique : Aline

par 

- CANNES 2021 : Valérie Lemercier s’inspire librement de la vie de Céline Dion pour délivrer un biopic grand public mais original centré sur l’incroyable destinée et la vie privée de l’artiste

Critique : Aline
Valérie Lemercier dans Aline

"Je suis pas qu'une chanteuse populaire. Je suis rien qu'une femme bien ordinaire". Quand Valérie Lemercier, connue pour ses comédies assez décalées, a révélé qu’elle se lançait dans la réalisation d’un biopic sur la star mondiale de la chanson Céline Dion et qu’elle interpréterait elle-même le rôle-titre, la perplexité était grande. Mais finalement, il ne fallait pas s’inquiéter car Aline [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, présenté hors compétition au 74e Festival de Cannes se révèle une bonne surprise, le film se tirant plutôt habilement du piège de l’hagiographie en adaptant librement la vie de la chanteuse québécoise et surtout en retraçant en réalité le parcours d’Aline Dieu, réinventant la femme derrière l’icône Céline Dion.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Tout commence dans une famille hors normes de 14 enfants dont Aline (née en 1968) est la petite dernière et dont tous les membres font de la musique, constituant l’orchestre Dieu qui se produit sur scène et dont la benjamine devient vite la mascotte très demandée grâce à sa voix splendide. À 12 ans (après un envoi de K7 de démos par la poste), elle est prise sous son aile par le producteur Guy-Claude (Sylvain Marcel) qui va façonner "ce diamant brut" chaperonné par sa mère (Danielle Fichaud). Premier enregistrement en studio, première télé ("tu ne dois pas passer pour prétentieuse"), double disque d’or, concert à Paris ("les chansons, c’est 45% de show, il faut les faire rêver"), puis on passe à une nouvelle étape : un gros break nourri de cours d’anglais et de danse disco, d’un chantier dentition et de l’objectif "d’arrêter de chanter des chansons de petite fille."

À 17 ans, la jeune fille annonce la couleur ("j’aimerais être une star internationale) et change de look, mais surtout elle "tombée en amour". L’heureux élu (qui n’a rien demandé ni rien fait) est Guy-Claude qui se prend un savon de la mère d’Aline ("tu as trahi ma confiance ; les fans, la presse, le public ne veulent pas du vieux et de la petite fille). Mais les sentiments d’Aline l’emporteront avec au final un mariage. Cependant la célébrité n’efface pas tous les problèmes et des années durant, alors que sa carrière s’envole jusqu’aux Oscars avec Titanic, Aline essaye désespérément d’avoir un enfant. Puis miracle, un bébé arrive et plus tard des jumeaux. La chanteuse s’organise alors une vie professionnelle épuisante à Las Vegas pour pouvoir la concilier avec une présence réduite mais quotidienne en famille. Mais le drame surviendra à la disparition de Guy-Claude…

Retraçant cette trajectoire bien réelle et digne d’un conte de fées, Aline y injecte le bon dosage d’humour et expose les sacrifices qu’une artiste doit s’imposer pour concrétiser son ambition (par exemple trois mois sans parler pour sauver sa voix très sérieusement menacée). La performance de la réalisatrice dans le rôle-titre est digne d’éloges, d’autant plus qu’elle joue même (grâce aux effets spéciaux) le personnage petite fille et qu’elle ne cherche jamais à imiter mécaniquement son modèle, créant sa propre Aline. Bien agencé sur le plan des ellipses temporelles, le film est finalement ce qu’il voulait être : une œuvre populaire sur une femme simple mais dotée d’un don extraordinaire, une histoire romantique, et une énergie positive par-delà les cahots universels de l’existence. 

Aline a été produit par Rectangle Productions et par Gaumont (qui pilote aussi les ventes internationales) et coproduit par TF1 Studio Production, De l’Huile, les Belges de Belga Fims et les Canadiens de Caramel Films.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy