email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France / Belgique

Le Tigre et le Président en post-production

par 

- Jacques Gamblin et André Dussollier en tête d’affiche du premier long de Jean-Marc Peyrefitte. Une production Dibona Films et Pan Européenne dont les mandats sont détenus par Tandem et Orange Studio

Le Tigre et le Président en post-production
Les acteurs Jacques Gamblin et André Dussollier (© Georges Biard/Boungawa)

Désormais en post-production, Le Tigre et le Président [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, le premier long de Jean-Marc Peyrefitte, réunit en tête d’affiche Jacques Gamblin (Ours d’argent du meilleur acteur à Berlin en 2002, nominé aux César 2009 et 2011 du meilleur acteur pour Le premier jour du reste de ta vie [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Le nom des gens [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, et qui a aussi tourné cette année dans L’échappée belle) et André Dussollier (César du meilleur acteur en 1988 et du meilleur second rôle en 1993 et 2002 ; en salles le 8 septembre dans Boîte noire [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et le 22 dans le compétiteur cannois Tout s’est bien passé [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
). Les deux acteurs incarnent deux personnages majeurs de la vie politique française en 1920 : le président de la République Paul Deschanel et Georges Clémenceau (surnommé le Tigre), président du Conseil de 1906 à 1909, puis de 1917 à 1920.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Au casting figurent également Christian Hecq, Cyril Couton, Astrid Whettnall, Laura Benson, Anna Mouglalis, Patrick d’Assumçao, Marie-Elisabeth Cornet, Lola Naymark, Alexandre Von Sivers et Olivier Claverie.

Écrit par Jean-Marc Peyrefitte et Marc Syrigas avec Christophe Duthuron comme conseiller artistique, le scénario se déploie autour d’une question : "Comment a-t-on pu élire un homme qui voulait abolir la peine de mort, donner le droit de vote aux femmes et leur indépendance aux colonies ?" s’interroge Georges Clemenceau, qui, contre toute attente, vient de perdre l’élection présidentielle face à un inconnu, un certain Paul Deschanel. Pourtant le nouveau président s’investit pleinement dans sa nouvelle fonction, et même si la tâche est immense et la pression insoutenable, ses premiers pas impressionnent. Mais le cynisme du monde politique, le jeu des institutions et la violence des campagnes médiatiques le rattrapent et le font bientôt dérailler. Un soir, il tombe d'un train et se volatilise…

Produit par Jérémy Zelnik et Tancrède Ramonet pour Dibona Films et par Camille Gentet pour Pan Européenne ProductionLe Tigre et le Président est coproduit par Orange Studio, Tandem, les Belges de Wrong Men North (Benoît Roland), Temps Noir et Flamme Film. Préacheté par Canal+, Ciné+, BeTV/VOO et Proximus, le long métrage bénéficie également du soutien des région Île-de-France et Pays de la Loire, des Sofica Cinémage, Cinéventure, Cofimage, La Banque Postale Image, Palatine et Indéfilms.

Le tournage qui s’est terminé le 31 juillet est passé dans des décors comme l’Élysée, le Quai d'Orsay, la salle du Congrès du château de Versailles, le château de Champs-sur Marne ou encore la maison de Clemenceau à Saint-Vincent-sur-Jard en Vendée. La direction de la photographie a été assurée par Lubomir Bakchev (qui a travaillé avec Abdellatif Kechiche et dans les saisons 3, 4 et 5 du Bureau des Légendes), les décors par Jérémy Duchier (César 2017 de sa spécialité pour Chocolat [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
) et les costumes par Isabelle Mathieu.

Les mandats de distribution France et de ventes internationales ont été acquis ensemble par Tandem et Orange Studio.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy