email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS / PRIX France

Le cinéma britannique retrouve sa vitrine à Dinard

par 

- Après une année blanche pandémique, la cité balnéaire bretonne accueille la 32e édition d’un festival relooké incluant la compétition du Hitchcock d'Or et une intégrale Joanna Hogg

Le cinéma britannique retrouve sa vitrine à Dinard
The Souvenir: Part II de Joanna Hogg

Désormais piloté à la direction artistique par Dominique Green, le Festival du film britannique de Dinard retrouvera son écrin breton de la côte d’Émeraude pour sa 32e édition (du 29 septembre au 3 octobre), après une annulation l’an passé dans le tourbillon pandémique. Une renaissance qui s’accompagne d’une refonte de la structure de la programmation et (au-delà de la présence en salles avec de nombreux invités qui feront le déplacement) d’un accès possible en ligne (via Festival Scope et géo-localisé en France) à de nombreux films de la sélection.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

En tête d’affiche de l’événement brille toujours la compétition décernant le Hitchcock d'Or avec six longs métrages en lice qui seront départagés par un jury présidé par l’actrice Bérénice Bejo (épaulée par sa consoeur Laura Smet, par le réalisateur Mohamed Hamidi et par le producteur Paul Webster). Sont en course cette année Sweetheart de Marley Morrison, Limbo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ben Sharrock
fiche film
]
de Ben Sharrock, Ride The Wave de Martyn Robertson, Creation Stories [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Nick Moran, The Power de Corinna Faith et Wildfire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Cathy Brady
fiche film
]
de Cathy Brady.

Au menu se distinguent également une intégrale Joanna Hogg (dont The Souvenir Part II [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs cette année et que Condor Distribution sortira en France le 29 décembre en même temps que le premier volet) et des séances spéciales entre autres pour Last Night in Soho [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Edgar Wright (découvert début septembre à Venise), le documentaire The Storms of Jeremy Thomas [+lire aussi :
critique
interview : Mark Cousins
fiche film
]
de Mark Cousins (dévoilé à Cannes Classics) et Un endroit comme un autre (Nowhere Special) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Uberto Pasolini
fiche film
]
d’Uberto Pasolini.

La variété de la production britannique sera déclinée à travers six sections thématiques. "Land & Sea" présentera notamment les documentaires Cow [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Andrea Arnold (apprécié à Cannes Premiere) et Boat Song d’Alastair Cole, ou encore Fanny Lye Deliver’d [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Thomas Clay. Dans le cadre de "To be or not to be" (dont la marraine est la productrice Elizabeth Karlsen) seront projetés entre autres Ali & Ava [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Clio Barnard (Quinzaine des Réalisateurs 2021), The Chef (Boiling Point) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Philip Barantini
fiche film
]
de Philip Barantini (mention spéciale le mois dernier à Karlovy Vary) et After Love [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Aleem Khan
fiche film
]
de Aleem Khan (labellisé par la Semaine de la Critique 2020). La section "Quelle horreur !" mettra en lumière le regain de forme d’un cinéma britannique qui fait peur avec A Banquet de Ruth Paxton, Censor [+lire aussi :
critique
interview : Prano Bailey-Bond
fiche film
]
de Prano Bailey-Bond et Martyrs Lane [+lire aussi :
critique
interview : Ruth Platt
fiche film
]
de Ruth Platt. A signaler enfin les programmes "It’s Teen Spirit", "Dinard Rocks The Casbah" et "Irish Eyes in Dinard" (avec comme marraine la productrice Celine Haddad).

Le tout sans oublier la sélection de courts métrages "Shortcuts – Vues des 4 nations" et la série It’s a Sin.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy