email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS France

Montpellier la Méditerranéenne

par 

- Avec un ample programme de films, de courts et de documentaires, s'ouvre aujourd'hui la 25eme édition du festival plus méditerrannéen d'Europe. En ouverture le dernier film de Muccino

Montpellier la Méditerranéenne

Plus de 200 films pour la 25e édition du Festival International du cinéma Méditerranéen dont le coup d’envoi est donné aujourd’hui à Montpellier. Jusqu’au 1er novembre, la manifestation présentera le meilleur de la production récente de longs-métrages, courts-métrages, documentaires et œuvres expérimentales réalisés en particulier en Espagne, Italie, France, Grèce et dans les pays des Balkans.

Ouverte par Souviens-toi de moi [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Gabriele Muccino et clôturée par La Fenêtre d'en face [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Ferzan Ozpetek
fiche film
]
de Ferzan Ozpetek, la manifestation spécialiste de la découverte de nouveaux talents propose une compétition de 12 longs-métrages dominée par les européens: Au feu! de Pjer Zalica (Bosnie-Herzégovine), Mortadelo & Filemón de Javier Fesser (Espagne), Tu reviendras d’Antonio Chavarrías Ocaña (Espagne), Le Soleil assassiné d’Abdelkrim Bahloul (France), Le Monde commence chaque jour de Nikos Cornilios (Grèce/France), El Alamein d’Enzo Monteleone (Italie), Bell'Amico de Luca D'Ascanio (Italie), Rage de Radu Muntean (Roumanie), Le Cordon de Goran Markovic (Serbie et Montenegro) et Pièces de rechange de Damjan Kozole (Slovénie).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Mais les projections spéciales promettent aussi de bons moments aux spectateurs avec notamment Le Cœur ailleurs de Pupi Avati Les Marins perdus de Claire Devers, et les coproductions franco-espagnole Pas de repos pour les braves [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Alain Guiraudie et Les Mains vides de Marc Recha. Le tout sans oublier le traditionnel panorama de 18 longs-métrages dont la coproduction italo-espagnole La Luz prodigiosa de Miguel Hermoso, l’italien L'Ile, le portugais D'ici à la joie de Jeanne Waltz et la coproduction britannico-serbo-monténégrine Loving Glances.

Parmi les nombreux autres événements au programme, à noter une rétrospective Totò le Napolitain avec une sélection de ses meilleurs films et la présence du réalisateur Mario Monicelli, un zoom sur le cinéma fantastique espagnol, une soirée musique et cinéma avec la projection des Nuits de Cabiria de Federico Fellini, un hommage à l’artiste et scénariste espagnol Francisco Regueiro et une carte blanche à Robert Guédiguian. Par ailleurs deux bourses d’aides (7 000 et 3 500 euros) à deux projets de longs-métrages seront attribués et des stages pédagogiques pour 600 lycéens seront organisés sur des thèmes comme "les métiers de l’image", "Une approche de la production" (avec Agat Films), "la direction de la photographie" et "la prise de son".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy