email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CINEDAYS Journée de clôture

Les 1000 films du cinéma européen

par 

- Tel est le nombre de films présentés aux jeunes de 26 pays grâce aux 600 partenaires qui ont adhéré à l'initiative de l'UE. Parrains de la soirée de clôture organisée à Rome, Gabriele Salvatores, Peter Mullan et Assumpta Serna

Les 1000 films du cinéma européen

Vidéo - journée conclusive


600 partenaires dans 26 pays (le double de l'année dernière) ont travaillé ensemble pour présenter aux jeunes européens plus de mille long-métrages. Tel est le bilan de la cette deuxième édition de Cinedays, brossé par la Commissaire Européenne de la Culture et l'Audiovisuel, Viviane Reding, au cours de la soirée de clôture à Rome. Mme Reding à profité de l'occasion pour annoncer une nouvelle action du programme MEDIA, qui lancera très bientôt un nouveau soutien financier destiné aux films européens présentés dans les festival qui se déroulent en dehors du Vieux Continent. Des films à promouvoir qui seront choisis parmi les long-métrages récompensés par les académies des différents pays.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

«La politique a aussi la responsabilité de rapprocher les jeunes du cinéma» a affirmé la commissaire européenne. « Il faut leur enseigner a connaître le cinéma européen, si différent de l'américain. La vraie richesse de l'Europe est son langage constitué par des différences,. L'idée de Cinedays est née à Bruxelles, mais a été réalisée par des hommes et des femmes de toute Europe qui travaillent pour le cinéma ». Le ministre de la culture italien Giuliano Urbani, a fermement soutenu les propos de Viviane Reding en s'adressant directement au monde du cinéma : « Aidez-nous a comprendre nos différences culturelles, c'est un défi qui peut nous enrichir ». Giuliano Urbani, président de l'Union Européenne pour ce semestre italien, a ajouté avoir noté un très fort intérêt de la part de ses collègues envers l'industrie du cinéma. « Il faut échanger les expériences et les innovations, pour sans cesse s'améliorer et, sans le cinéma, qui a le don de rapprocher les différentes cultures, ceci ne sera pas possible ».

Parrains de la soirée, l'Oscarisé Giuliano Urbani, et le réalisateur et acteur Peter Mullan, ainsi que l'actrice espagnole Assumpta Serna. Mullan, pour qui les films hollywoodiens se partagent entre bons et mauvais, affirme que le cinéma européen doit chercher la vérité et non le profit. "C'est vrai - a ajouté Salvatores -, notre regard est différent, la caractéristique de notre cinéma est celle de laisser une place à la réflexion".

Lisez le programme de la soirée.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy