email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BLACK NIGHTS 2021 Compétition

Critique : The Wait

par 

- Le nouveau film du Finlandais Aku Louhimies est un conte féministe sur le désir qui fait l’effet d’enfoncer des portes ouvertes

Critique : The Wait
Inka Kallén dans The Wait

Dans son interview avec Cineuropa, réalisée avant le tournage de son film The Wait, le Finlandais Aku Louhimies avait déclaré : "lLe personnage central pourrait facilement être un homme. Son sexe n’est pas pertinent ici – ce qui compte c’est le motif de l’amour, qui est universel". Cependant, maintenant que le film – qui décrit un triangle amoureux torride et qui a été présenté en compétition cette année au Festival Black Nights de Tallinn – est terminé, l'emprise que les rôles de genre attribués par la société ont ou pas sur les personnages n'est pas si claire que cela, ce qui rend ce long-métrage assez déconcertant, par moments.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Inka Kallén y incarne Elli, une femme souriante mais discrète qui vit avec son mari dans une grande maison située sur une île finlandaise idyllique. Le couple semble y couler une vie détendue, ponctuée de rapports sexuels satisfaisants pour tous les deux qui font l'objet de scènes que Louhimies filme comme autant d’expériences orgasmiques qui célèbrent la vie. Par leur contraste avec l’attitude autrement introvertie d'Elli et l'atmosphère globalement calme dans laquelle le couple évolue pendant la journée, ces moments indiquent déjà une certaine distanciation par rapport aux conceptions traditionnelles et conservatrices de la vie conjugale. Le couple est presque complètement isolé, et plusieurs scènes où l'on voit Elli marcher nue parmi les herbes ou nager dans la mer dans le plus simple appareil suggèrent qu’elle a trouvé une certaine paix dans ce style de vie inhabituel.

Cependant, cet isolement suggère aussi que cette vie pourrait bien ne pas survivre une fois exposée au reste du monde, et en effet, l’arrivée d’une troisième personne va tout mettre sens dessus dessous. Avant même l’arrivée de ce vieil ami du couple (Andrei Alén), la simple annonce faite par le mari qu'il va leur rendre visite plonge Elli dans une frénésie de ménage – donc les rôles de genre existent bel et bien, finalement, sur l'île finlandaise. Quand l’ami finit par arriver, le mari (dont on apprend qu'il est pasteur) parle fort, ne fait attention à rien et ne se rend absolument pas compte de la tension qui se crée immédiatement entre son ami et son épouse.

À mesure que ces deux-là se retrouvent, on apprend que l'ami est en train d’écrire une thèse sur les femmes dans les films de François Truffaut, que c’est un coureur de jupons pas particulièrement anxieux de se poser dans la vie et aussi (et c’est le plus important) qu'Elli et lui se sont autrefois fréquentés. Louhimiesexploite tant la tension sexuelle entre ces deux personnages qu'il l'épuise, jusqu'à la perdre presque complètement dans certaines scènes – et il s'appuie peut-être un peu trop fortement sur d’autres scènes de sexe encore qui vont survenir. Il fait grand cas du fait que la chambre d'Elli est juste au-dessous de la chambre où dort l'ami, qui entend par suite les bruits orgasmiques de ses amis, mais Louhimies indique ces choses trop fréquemment pour qu’elles aient beaucoup de poids. Le film est à vrai dire assez prévisible, jusqu’à ce que l'inévitable n'arrive : Elli et l'ami couchent ensemble, et le mari l'apprend.

À partir de ce moment, il faut reconnaître que le film s’aventure bel et bien sur des sentiers moins battus. Au lieu de cacher ce qu’elle a fait, Elli couche de nouveau avec l'ami de famille, à portée d’oreille de son mari, pour lui demander pardon le matin suivant. C’est une femme qui sait ce qu’elle veut et qui elle aime, ce qui est merveilleux à voir. Cependant, comme on pressentait déjà cela avant que tout le reste n'arrive, The Wait fait l'effet d'un récit dénué de tout tension, sexuelle ou dramatique.

The Wait a été produit par la société finlandaise Backmann & Hoderoff

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy