email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT Espagne / France / Chili / Royaume-Uni

Lone Scherfig commencera le tournage de son nouveau film, The Movie Teller, le 21 mars

par 

- La star germano-espagnole Daniel Brühl y jouera le rôle d’un étranger venu d’Europe qui parvient à gagner le respect des familles qu’il rencontre dans une mine chilienne

Lone Scherfig commencera le tournage de son nouveau film, The Movie Teller, le 21 mars
L'acteur Daniel Brühl (© Pascal Buenning)

Le premier clap du tournage du nouveau film de Lone Scherfig, The Movie Teller, va retentir le 21 mars à Pedro de Valdivia, au Chili, dans le désert d'Atacama. La réalisatrice danoise est avant tout connue pour Italian for Beginners (2000), Une éducation [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(2009) et One Day (2011). Son dernier film en date, The Kindness of Strangers [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lone Scherfig
fiche film
]
, a fait l’ouverture de l’édition 2019 du Festival de Berlin.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Selon Variety, l'acteur nominé aux BAFTA Daniel Brühl (vu notamment dans la série The Alienist, Rush [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
, Inglourious Basterds [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
oiu encore Next Door [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Daniel Brühl
fiche film
]
) jouera le rôle central du film aux côtés de Bérénice Bejo (The Artist [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Michel Hazanavicius
fiche film
]
), José Soza (Neruda [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), Antonio de la Torre (Marshland [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alberto Rodríguez
fiche film
]
) et Sara Becker (pour la première fois à l'écran). Dans The Movie Teller, Brühl incarnera Nansen, un étranger venu d'Europe qui parvient, grâce à sa retenue et son sens de la diplomatie, à gagner le respect des familles qu’il rencontre dans une mine chilienne. Il entame ensuite une relation avec une autochtone, Maria Magnolia (interprétée par Bejo), et devient comme un deuxième père pour sa fille (Becker), dont le talent particulier de narratrice l’amène à devenir la conteuse de films attitrée de cette ville frappée par la pauvreté. Les familles locales n'ayant pas les moyens d'aller au cinéma, toute la ville collecte suffisamment d’argent pour y envoyer seule la fille de Maria, de manière à ce qu’elle puisse ensuite leur raconter les histoires qu’elle a vues sur l’écran, les transportant ainsi au cinéma en donnant vie aux récits.

Ce film, adapté du roman autobiographique du même nom d'Hernán Rivera Letelier, réunit dans son équipe technique le chef opérateur Daniel Aranyó (Spider-Man: Far from Home, la série TV Into the Badlands), le chef décorateur Carlos Conti (Carnets de voyages [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Nevada [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Laure de Clermont-Tonnerre
fiche film
]
), le compositeur Fernando Velazquez (qui a fait les musiques des séries The Innocent et Crimson Peak) et la costumière Mercé Paloma (The Bookshop [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Elisa & Marcela [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
).

The Movie Teller est produit par Adolfo Blanco pour A Contracorriente Films (Espagne), Vincent Juillerat pour Selenium Films (France) et Andres Mardones pour Al Tiro Films (Chili). La société londonienne Embankment Films est à la production déléguée et s'occupe de ses ventes internationales (pour l'Amérique latine, elle en co-représente les droits avec Latido Films). La date de sortie officielle du film n’a pas encore été annoncée.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy