email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT Europe

Eurimages soutient 23 coproductions

par 

- Les nouveaux projets de Bruno Dumont, Joshua Oppenheimer et Ralitza Petrova, parmi les sélectionnés

Eurimages soutient 23 coproductions
Le réalisateur Bruno Dumont, dont le nouveau projet L’Empire est sélectionné par Eurimages

Les résultats de la première session d’évaluation des projets 2022 soumis au Fonds Eurimages viennent d’être annoncés. Faisant suite aux recommandations formulées par les experts indépendants réunis en ligne, le Comité exécutif du Fonds a décidé de soutenir 23 longs-métrages, dont 7 documentaires et un film d'animation, pour un montant total de 5 516 000 €.Les projets réalisés par des femmes représentaient 34,4% des projets éligibles examinés ; ils représentent 52,2% des projets soutenus et 53,3 % du montant total de financement accordé.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Les projets soutenus comprennent : le nouveau projet du cinéaste français encensé Bruno Dumont un an seulement après le candidat à la Palme d'or cannoise 2021 France [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bruno Dumont
fiche film
]
, L'Empire (France/Allemagne/Italie/Belgique), qui a obtenu 450 000 € ; le prochain titre du réalisateur britannique né aux États-Unis mais installé au Danemark Joshua Oppenheimer (dont le dernier film en date était The Look of Silence [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Grand Prix du jury à Venise en 2014), The End (Danemark/Allemagne/Irlande), qui a reçu 480 000 € (lire l'article) ; Lust (Bulgarie/Danemark/Suède, 182 000 €) de la Bulgare Ralitza Petrova (Léopard d'or à Locarno en 2016 pour son premier long-métrage, Godless [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ralitza Petrova
fiche film
]
) ; L'Étoile filante du duo belgo-canadien Dominique Abel-Fiona Gordon (Belgique/France, 330 000 €) ; Même au milieu des ruines de l'actrice-réalisatrice belge Yolande Moreau (France/Belgique, 400 000 €).

Parmi les autres réalisateurs établis qui ont reçu une aide figurent la Slovène Hanna A. Slak avec Pas un mot (Allemagne/Slovénie/France, 295 000 €) et l'Afghane Roya Sadat avec The Forgotten History (Espagne/Pays-Bas/France, 400 000 €).

Deux deuxièmes longs-métrages ont été retenus : Le Consentement de la Française Vanessa Filho (France/Belgique, 340 000 €) et Things That You Kill de l'Iranien Alireza Khatami (France/Pologne/Canada, 105 000 €).

Les premiers longs-métrages de fiction qu'Eurimages a décidé d'épauler sont : Ebba de la Suédoise Johanna Pyykkö (Norvège/France/Suède, 300 000 €) ; End of the World du Tchèque Ivan Zachariáš (République tchèque/Slovaquie, 276 000 €) ; Excursion de la Bosnienne Una Gunjak (Bosnie-Herzégovine/Croatie/Norvège/Serbie, 119 000 €) ; Human/Animal de l'Italien Alessandro Pugno (Espagne/Italie/Mexique, 283 000 €) ; Lotus de la Lettone Signe Birkova (Lettonie/Lituanie, 100 000 €) ; Sisters de la Suédoise Mika Gustafson (Suède/Italie/Danemark/Finlande, 370 000 €)

Eurimages a choisi de soutenir les documentaires suivants : Arsenie. An Amazing Afterlife Du Roumain Alexandru Solomon (Roumanie/Luxembourg, 59 000 €) ; Motherland du duo biélorusse-ukrainien Alexander Mihalkovich-Hanna Badziaka (Suède/Ukraine/Norvège, 110 000 €) ; My Land my Strength de Paulo Carneiro (Portugal/France/Uruguay, 49 000 €) ; Read my Breasts d'Anja Salomonowitz (Autriche/Espagne, 105 000 €) ; The Mechanics of Things d'Alessandra Celesia (France/Allemagne, 110 000 €) ; The Radical Self de Johann Feindt (Allemagne/Suisse, 123 000 €) ; Toxic Sicily de François-Xavier Destors (France/Italie, 60 000 €).

Le seul film d'animation du lot est Niko - Beyond the Northern Lights de Jorgen Lerdam et Kari Juusonen (Finlande/Allemagne/Irlande/Danemark, 470 000 €).

Lors de cette réunion, le Comité exécutif d’Eurimages a également décidé d’accorder le patronage du fonds à l’Association du documentaire en Europe pour la publication d’un nouveau guide financier dans le secteur du documentaire qui comprend notamment un guide de coproduction.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy