email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2022 Compétition

Critique : Les Amandiers

par 

- CANNES 2022 : Valeria Bruni-Tedeschi signe une très belle œuvre de maturité en replongeant dans la jeunesse initiatique et vibrante des apprentis comédiens du théâtre des Amandiers de Patrice Chéreau

Critique : Les Amandiers
Nadia Tereszkiewicz, Louis Garrel et Noham Edje dans Les Amandiers

"On entre par cette petite porte et on essaye d’enfiler nos costumes : on essaye de jouer parce que c’est ça qu’on sait faire, et on essaye de jouer le mieux possible". Avec son nouveau film de réalisatrice, Les Amandiers [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Valeria Bruni Tedeschi
fiche film
]
, présenté en compétition au 75e Festival de Cannes, Valeria Bruni-Tedeschi passe de l’autre côté du miroir, pour la première fois absente du casting d’un de ses longs de cinéaste et revisitant en fiction son parcours de jeunesse et celui de ses 11 condisciples d’alors, au mitan des années 80, à l’école de théâtre des Amandiers dirigée par Pierre Romans (Micha Lescot) sous le magistère du mythique Patrice Chéreau (Louis Garrel). "Comme avant et jamais comme avant", ce bond en arrière dans le temps, où l’imagination entre en dialogue avec les fantômes du passé, réussit particulièrement bien à la réalisatrice qui impulse à son film choral toute l’énergie vibrante et les sentiments débordants qu’on éprouve à 20 ans et qu’attise, en s’y entremêlant, la passion et l’investissement total exigés par le désir d’embrasser une carrière de comédien.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le ton est donné dès l’ouverture : une étreinte sauvage allant jusqu’à l’impudeur et le holà d’un jury amusé enchaînant les auditions de pré-sélection pour intégrer le cursus des Amandiers, à Nanterre. L’occasion de découvrir les principaux protagonistes (que les historiens de l’art s’amuseront à reconnecter avec leurs modèles réels) : Stella (la grande révélation Nadia Tereszkiewicz) l’hyperémotive issue de la très haute bourgeoisie (elle dispose d’un maître d’hôtel à domicile), Étienne (le beau ténébreux Sofiane Bennacer) l’écorché vif qui présente le monologue d’un suicidaire ("casser des vitres et sauter par la fenêtre pour toucher un seul être"), Adèle (Clara Bretheau) l’enfant de la balle (pour qui les mots des autres sont comme des remparts au bord d’un gouffre) et Franck (Noham Edje) le désargenté déjà marié à 19 ans. Un quatuor pivot de l’intrigue qui figurera, au terme d’un stage à 40, parmi les 12 élus de cette école pas comme les autres, où l’on cherche tout, sauf le savoir-faire et où la scène envahit la vie et la vie la scène.

D’un séjour au non moins mythique Actors Studio de New York ("devenez une sensation physique ou émotionnelle dont vous avez conscience") à la préparation avec le maître Patrice Chéréau ("chaque idée doit être un événement") de la pièce Platonov de Tchekhov, le film restitue à merveille (sur un scénario sans fioritures écrit par la cinéaste avec Noémie Lvovsky et Agnès de Sacy, et dans l’écrin de la photographie signé Julien Poupard) le quotidien électrisé de la petite troupe traversée par les amours, la cruauté parfois du métier, la drogue dure, l’angoisse du Sida, l’obsession de la jeunesse qui s’enfuit et le désir de croquer l’existence à pleine dents au risque de se brûler les ailes. Mais quoi qu’il arrive, à moins d’être mort, il faudra monter sur scène.

Produit par Ad Vitam Production et Agat Films & Cie, et coproduit par Bibi Film et Arte France Cinéma, Les Amandiers est vendu à l’international par Charades.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Galerie de photo 22/05/2022 : Cannes 2022 - Les amandiers

31 photos disponibles ici. Faire glisser vers la gauche ou la droite pour toutes les voir.

Valeria Bruni Tedeschi, Nadia Tereszkiewicz, Patrick Sobelman, Suzanne Lindon, Léna Garrel, Louis Garrel
© 2022 Fabrizio de Gennaro for Cineuropa - fadege.it, @fadege.it

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy