email print share on Facebook share on Twitter share on LinkedIn share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2022 Giornate degli Autori

Critique : Loup et Chien

par 

- VENISE 2022 : La Portugaise Claudia Varejão propose un film puissant et onirique qui brosse un tableau sans compromis d’une génération qui se bat pour exister

Critique : Loup et Chien
Ana Cabral et Ruben Pimenta dans Loup et Chien

La réalisatrice portugaise Claudia Varejão s'est faite connaître du public et de la critique grâce à des œuvres qui mêlent réalité et fiction à travers des images oniriques qui transforment le quotidien en poésie. Parmi ses travaux, on peut citer Ama San [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(2016), un hommage à une communauté de femmes pêcheuses japonaises qui a obtenu une mention spéciale à Karlovy Vary et Amor Fati [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Cláudia Varejão
fiche film
]
(2020), un film sélectionné à de nombreux festivals (dont Visions du Réel, Doclisboa et CPH:DOX) qui met en scène des duos atypiques défiant les conventions sociales : des amis, des gens de la même famille, des amants, ou encore des animaux avec leur maître.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Son nouveau long-métrage, Loup et Chien [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Cláudia Varejão
fiche film
]
, qui a fait sa première aux Giornate degli autori de la 79e Mostra de Venise, s'inscrit dans cette entreprise complexe et délicate d’amalgame entre réalité et fiction, entre puissance de l’observation directe et magie de la narration. L'âme de documentariste de Varejão se retrouve dans sa volonté de tourner le film dans un lieu bien précis, habité par des réalités sociales et culturelles fortes et parfois étouffantes, de même que dans son choix de s'appuyer sur une troupe formée d’acteurs non professionnels. À ce sujet, la réalisatrice précise que Wolf and Dog est un condensé de ses souvenirs, de son monde intérieur, mais aussi d'un long travail de recherche avec les jeunes et les habitants de l’île de São Miguel. En somme, plusieurs histoires s’unissent ici pour donner forme à un récit fait de micro-univers et de micro-blessures à guérir. La communauté locale, concrètement impliquée dans la réalisation du film, devient, comme l’a souligné Varejão, la "colonne vertébrale" du film.

Ana (Ana Cabral) est née sur l’île de São Miguel, au beau milieu de l’Océan Atlantique, une terre où la religion et les traditions ancestrales règnent souveraines. Élevée dans une famille formée de deux frères, de sa mère et de sa grand-mère, Ana se rend compte dès toute petite que filles et garçons ne sont pas soumis aux mêmes règles. Grâce à l’amitié qu’elle développe avec le charismatique et mystérieux Luis (Ruben Pimenta), son meilleur ami queer, qui exprime à travers ses looks baroques et gender fluid une différence fièrement assumée, Ana se met à s’interroger sur le monde qui l’entoure, sur les injustices d’une société dans laquelle l’identité de genre rigoureusement binaire est adorée comme une relique. À ce propos, une des drag queens du bar que fréquentent Ana et Luis dit, avec une triste clairvoyance : "le binarisme est une prison". Quand Cloé, une amie d’Ana, débarque du Canada pour passer l’été sur l'île portugaise, la légèreté de l’adolescence et la richesse d’un spectre de genres qui se nourrit des couleurs de l’arc-en-ciel s'emparent de son univers. Enivrée par des sentiments exaltants qu’elle ne croyait pas pouvoir ressentir et par une dose libératrice de rébellion, Ana commence un voyage qui va l’éloigner de son île natale. Un voyage qui lui permettra d'en découvrir d’autres réalités, plus en syntonie avec son esprit aux multiples facettes et indompté.

Wolf and Dog est un tableau lumineux et puissant de la communauté queer de l'île de São Miguel, une ode gender fluid qui transforme la violence en tendresse, l’intolérance en un esprit communautaire au pouvoir guérisseur. Le film propose des scènes d'intimité bouleversantes et poétiques où des créatures qui semblent tout droit sorties de l’univers onirique de David LaChapelle prennent possession de la scène, pour nous rappeler qu'elles aussi ont le droit d’exister, malgré une différence que la société voudrait reléguer pour toujours dans l’ombre. À cet égard, l’utilisation du morceau The "Cold Song" de Klaus Nomi est particulièrement forte dans une scène où Luis, obligé de se raser les cheveux en signe de soumission, se dresse sur scène entouré d'Ana, Cloé et les autres drag queens. Wolf and Dog est un hymne à la fragilité comprise comme un acte de rébellion en faveur d’une diversité qui s’impose dans toute sa bouleversante vérité.

Loup et Chien a été produit par la société portugaise Terratreme Filmes en coproduction avec la française La Belle Affaire, Les ventes internationales du film sont assurées par MPM Premium.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)


Galerie de photo 05/09/2022 : Venise 2022 - Wolf and Dog

28 photos disponibles ici. Faire glisser vers la gauche ou la droite pour toutes les voir.

Manuel Paiva, Cristiana Branquinh, Cláudia Varejão, Ruben Pimenta, Marlene Cordeiro, Catarina Vasconcelos, Ana Cabral, Rui Xavier, João Tavares, Jérôme Blessom, João Matos
© 2022 Dario Caruso for Cineuropa - @studio.photo.dar, Dario Caruso

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy