email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS France

L’Europe victorieuse à Amiens

par 

- Le film irlandais Song for a raggy boy d'Aisling Walsh sort grand vainqueur de la compétition. Et le Belge Benoît Mariage remporte le prix du jury avec L'autre. Egalement récompensé, l'acteur bosniaque Bogdan Diklic

L’Europe victorieuse à Amiens

Razzia de prix pour les productions du Vieux Continent à l’occasion de la 23e édition du Festival international du film d'Amiens. La Licorne d'or et le prix du Jury ont en effet été décernés au film irlandais Song for a raggy boy d'Aisling Walsh, alors que le prix spécial du jury a été remporté par le long-métrage belge de Benoît Mariage, L'Autre. A noter que Song for a Raggy Boy bénéficiera grâce à sa victoire d'une aide à la distribution en France de 7 500 euros, d'une campagne promotionnelle d'une valeur de 15 000 euros sur la chaîne Ciné Cinéma, d’une aide au sous-titrage d’une valeur de 2 500 euros offerte par Titra Film ainsi que la diffusion de la bande-annonce sur l’ensemble du réseau français des FNAC pendant un mois.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Du côté des comédiens, le jury présidé par le cinéaste algérien Mohamed Lakhdar Hamina a distingué l’acteur Bogdan Diklic pour sa performance dans le film venu de Bosnie-Herzégovine, Au feu! de Pjer Zalica, alors que c’est Yvonne Fournery (Sangre de l’Argentin Pablo Cesar) qui a été récompensée pour la meilleure interprétation féminine. Par ailleurs, une mention spéciale a été attribuée au film français de Jean-Marc Moutout, Violence des échanges en milieu tempéré [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
. Enfin, dans le domaine des courts-métrages, la Licorne d'or a récompensé Clandestin du Français Philippe Larue.

Totalisant plus de 63 000 entrées et 300 courts et longs-métrages projetés du 7 au 16 novembre, le festival d’Amiens a aussi la particularité d’avoir organisé une section Jeunes auteurs européens (fiction, animation, documentaires) jugée par des anciens élèves de l’école de cinéma La Femis. Côté court-métrages de fiction, la victoire est revenue cette année au film belge Koro de Guldem Durmaz, avec deux mentions spéciales attribués à Gack Gack d’Olaf Encke (Allemagne) et à Way Past de Mairéad McClean (Irlande du Nord). A signaler également que le Festival a consacré une rétrospective à la production des mythiques studios allemands de Babelsberg et rendu un hommage à l’œuvre du cinéaste germanique Frank Beyer.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy