email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2004 Compétition

25 degrés à Berlin

par 

C'est au long-métrage de Stéphane Vuillet, 25 degrés en hiver [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, qu'est revenu l'honneur de clôturer la 54e édition du Festival International du Film de Berlin. La comédie du réalisateur belge, auteur par le passé de trois courts-métrages (dont Le sourire des femmes et Terre natale) a recueilli un franc succès lors de sa projection, en particulier grâce à l'interprétation impeccable comme toujours de Carmen Maura dans le rôle de la mère de l'héroïne.
Le film retrace la vie chaotique d'un père abandonné par sa femme qui s'est enfuie pour tenter sa chance aux Etats-Unis. Une dérive qui prend une nouvelle tournure quand cet homme rencontre une jeune Ukrainienne venue à Bruxelles à la recherche d'un mari.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
EFP hot docs

La productrice Marion Hänsel a évoqué la genèse du film:"J'ai rencontré Stéphane lors d'un festival et il m'a expliqué son projet. C'est un autodidacte qui a tout appris seul et, après avoir visionné ses courts-métrages, j'ai compris que cela pouvait fonctionner".
Pour sa part, Stéphane Vuillet a commenté ses premiers pas dans l'univers du long-métrage: "Il existe beaucoup de différences. Plus de temps et de moyens pour rectifier les choses, y réfléchir, les ajuster. On peut s'orienter de manière plus précise et jour après jour, je me suis senti plus en confiance par rapport à moi-même et par rapport au travail que je faisais avancer".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy