email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Hongrie

Kornél Mundruczó mise sur Johanna

par 

- Adaptation moderne de la vie de Jeanne d'Arc, le second long métrage du réalisateur magyar est prêt pour décrocher une sélection de dernière minute à Cannes

Kornél Mundruczó mise sur Johanna

Adaptation moderne de la vie de Jeanne d'Arc, Johanna, le second long métrage du réalisateur magyar Kornél Mundruczó est fin prêt depuis une dizaine de jours et espère décrocher une sélection de dernière minute dans une des sections parallèles du prochain festival de Cannes. S'appuyant sur un opéra contemporain composé par Zsófia Tallér et interprété par l'actrice-fétiche du cinéaste, Orsolya Tóth aux côtés de Zsolt Trill et Dénes Gulyás, le film démarre par le grave accident de bus dont est victime Johanna, une blonde fragile. Déclarée cliniquement morte, elle est progressivement ramenée à la vie par les médecins et se découvre une vocation au fil de ses déambulations dans les couloirs blafards de l'hôpital. Illuminant la vie des patients, elle va très vite faire enrager le corps médical, apparaissant parfois comme un ange, tantôt comme un démon, mais symbolisant toujours un miracle de la nature.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Co-scénariste de Johanna avec Kornél Mundruczó, Viktória Petrányi (sélectionné parmi les Producers on the move 2003 de l'European Film Promotion) en est également la productrice pour le compte de leur société commune Proton Cinema. A noter que le célèbre réalisateur hongrois Bela Tarr a également participé à la production avec sa société T.T. Filmmühely. Ayant bénéficié d'un budget initial de 400 000 euros, le film a trouvé courant mars quelques financements supplémentaires pour boucler les six derniers jours du tournage et la post-production, les ventes internationales étant désormais assurées par la structure française The Coproduction Office.

Multi-primé avec son premier long métrage, Pleasant Days [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(Szép napok) qui a remporté notamment un Léopard d'argent au Festival de Locarno en 2002, Kornél Mundruczó (né en 1975) a été sélectionné en 2003 à la Résidence de la Cinéfondation du Festival de Cannes, son court métrage Kis Apokrif n°2, présenté l'an dernier sur la Croisette. Il a également réalisé en 2003 un court métrage intitulé Joan of arc on the night bus (A 78-as Szent Johannája). Projeté à la Quinzaine des Réalisateurs cannoise, ce court s'annonçait comme le premier volet d'une trilogie moderne consacrée au personnage de Jeanne d'Arc.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy