email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2005 Film de clôture

Chromophobia, toutes les couleurs de la bourgeoisie

par 

Toutes les couleurs de la famille bourgeoise londonienne – avec ses secrets, ses insatisfactions, ses trahisons – sont dans Chromophobia, le film de clôture du festival.
Un casting prestigieux (Kristin Scott Thomas, Ralph Fiennes, Pénélope Cruz, Ian Holm, Ben Chaplin) pour le second long métrage de la britannique Martha Fiennes, qui, avec son film précédent Onegin avait reçu de nombreuses récompenses et une nomination aux BAFTA Awards. Awards.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Martha Fiennes, fille d’artistes (son père était photographe, et ses deux frères sont des acteurs confirmés) a tourné Chromophobia d’après un scénario complexe qu’elle même a écrit, dont les thèmes majeurs sont l’adultère, la psychanalyse, la chirurgie esthétique et le yoga, dans un mélange d’ironie et de tragique. Selon le producteur Tarak Ben Ammar le film "est une réflexion incisive sur la vie moderne dans les grandes villes". Et en effet l’histoire de Chromophobia pourrait se passer à New York, à Paris ou à Tokyo, tant le thème de la désagrégation de la famille est universel (Wim Wenders a également traité ce thème dans son film en compétition à Cannes). "Je me suis inspirée de la "nouvelle vague" des films indépendants américains", admet Martha. "Après Onegin je me suis faite cataloguée de réalisatrice de films de mœurs alors que je voulais me confronter à une histoire contemporaine, risquée et originale". Mais alors quel est le sens du titre ("la peur des couleurs") ? "C’est un jeu de mots, les significations peuvent être nombreuses comme il peut ne pas en avoir du tout. C'est une oeuvre d'art achetée par le personnage de Kristin Scott Thomas."

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.