email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Allemagne

Le cinéma français s'aventure Outre-Rhin

par 

Alors que la 23ème Filmfest de Munich (25 juin – 2 juillet), qui consacre, depuis l'année dernière, le cinéma français dans une section "Nouveau cinéma français", s'achève, la Semaine du cinéma français à Berlin commence.

Pour le volet français du festival de Münich, Robert Fisher a prévu deux avant-premières nationales (Holy Lola de Bertrand Tavernier, distribué par Prokino à partir du 18 août, et Les soeurs fâchées d'Alexandra Leclère, qu'Arsenal Filmverleih lancera le 25 août) et six films inédits: Le cou de la girafe de Safy Nebbou, Rois et reine d'Arnaud Desplechin, Mon ange de Serge Frydman, Douches froides d'Antony Cordier, La petite Chartreuse [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jean-Pierre Denis et Zim and co [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Pierre Jolivet, ces trois derniers réalisateurs faisant au demeurant partie des invités.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

La 5ème Semaine du cinéma français à Berlin (1-6 juillet), également destinée au public, consiste en un panorama de douze films réalisés au cours des deux dernières années. Le Cinema Paris et le Filmtheater am Friedrichshain proposeront une sélection variée, avec les comédies toutes féminines Les Sœurs fâchées (avec Isabelle Huppert et Catherine Frot) et Cause toujours! de Jeanne Labrune, un film caustique interprété par Sylvie Testud et Victoria Abril, le road movie sur les relations père-fils Le grand voyage d'Ismaël Ferroukhi, le film franco-libanais Dans les champs de bataille de Danielle Arbid (premier film présenté l'année dernière à Cannes), ainsi que Clean [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Olivier Assayas, qui a valu à Maggie Cheung le prix d'interprétation féminine 2004 à Cannes.
L'Asie sera d'ailleurs à l'honneur avec Holy Lola et Chok Dee de Xavier Durringer. Le public découvrira en prime deux adaptations littéraires (Un fil à la patte de Michel Deville, adapté de Feydeau, et Vipère au poing, dernière oeuvre de feu Philippe de Broca, décédé en novembre) et trois films intimistes qui montrent en outre la province française: Le silence d'Orso Miret (filmé en Corse et interprété par Mathieu Demy, fils de Jacques), L'ennemi naturel de Pierre-Erwan Guillaume (une enquête filmée en Bretagne) et Adieu d'Arnaud des Pallières.
La Semaine du cinéma français est organisée par l'ambassade de France et le Bureau du Film.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy