email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FRÉQUENTATION Royaume-Uni

Les attentats londoniens n'ont eu qu'un faible impact

par 

Une semaine après les attentats à la bombe qui ont frappé la ville de Londres et fait au moins 52 victimes et blessé plus de 700 autres, les londoniens ont décidé de ne pas se laisser intimider par les événements tragiques et de continuer à vivre normalement, y compris en allant au cinéma pendant leur temps libre.
Selon Screen International, bien que les entrées en salles dans la capitale britannique aient chuté de 75% à 80% le jour des attentats en raison de la fermeture forcée de nombreux cinémas, le week-end du 8-10 juillet n'a pas enregistré de forte baisse de fréquentation et la chute de 44% de la semaine précédente était probablement due à la chaleur et au manque de nouveaux films commerciaux ou d'art et d'essai plus qu'à la crainte d'aller au cinéma, un sentiment partagé par de nombreux distributeurs britanniques.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La seule grande sortie de la semaine, The Descent, le film d'horreur distribué par Pathé a même attiré plus de monde à Londres que dans l'ensemble du pays, rapportant 60.500 euros dans 13 salles du quartier du centre-ouest de Londres. Le film remporte la 3ième place au box-office britannique avec 832.175 euros bruts dans 329 salles au total, après les succès commerciaux américains de Batman Begins (20,1 millions d'euros) et La Guerre des Mondes (25,5 millions d'euros).

Parmi les nouvelles sorties européennes de la semaine dernière, Novo de Jean-Pierre Limosin, une co-production franco-suisse-espagnole et Les Clés de bagnole, la comédie française de Laurent Baffie n'ont été projetées que dans une seule salle, le Cine Lumiere à Londres, rapportant respectivement 500 et 410 euros sur le week-end passé.
Le distributeur de films art et essai Artificial Eye connaît, pendant ce temps, une période de succès inattendue avec le film italien Les Conséquences de l'amour qui a dorénavant dépassé les 470.742 euros bruts dans 11 salles après sept semaines de sortie.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy