email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

Clap de fin pour Comme t'y es belle!

par 

Dernier jour de tournage au Luxembourg pour la coproduction européenne Comme t'y es belle! de Lisa Azuelos, le premier long métrage en solo de la cinéaste française après Ainsi soient-elles qu'elle avait réalisé en 1995 avec Patrick Alessandrin. Ambitionnant d'être un La vérité si je mens en version féminine, le film retrace les mésaventures de quatre amies liées par leurs familles séfarades. Péripéties amoureuses, régimes amaigrissants, enfants à élever, festivités familiales et religieuses, sans oublier un institut de beauté soumis à un contrôle fiscal et une nounou immigrée clandestine à caser rapidement pour lui assurer des papiers en règle... Les rebondissements ne manquent pas dans la vie quotidienne de ces quatre femmes interprétées par Michèle Laroque, Valérie Benguigui, Aure Atika et Géraldine Nakache, sur un scénario cosigné par la cinéaste (déjà auteur de Cavalcade en 2005 et de 15 août en 2001), par Michaël Lellouche et par Hervé Mimram.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
LIM Internal

Tourné en sept semaines (deux en France, cinq au Luxembourg) et bénéficiant d'un budget de 6,2 millions d'euros, Comme t'y es belle! est l'une des premières productions de Liaison cinématographique, structure créée par le Français Christophe Rossignon (Nord-Ouest Production), le Luxembourgeois Jani Thiltges (Samsa Film) et le Belge Patrick Quinet (Artémis Productions). Chargé des ventes internationales, la société hexagonale Wild Bunch participe également à la production déléguée. Du côté des coproducteurs, le Royaume-Uni est présent avec Future Film Limited, tout comme les Belges d'Entre Chien et Loup et de la RTBF (Radio Télévision Belge de la Communauté Française), Samsa Films (Luxembourg) et TF1 Films Production (France). Le film sortira sur les écrans de l'Hexagone le 23 mars 2006, distribuée par Pan Européenne Edition.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.