email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

DISTRIBUTION République Tchèque

Les distributeurs veulent déjà oublier 2005

par 

Les distributeurs veulent déjà oublier 2005

Les chiffres ne mentent pas. Les entrées en salles pour la première moitié de l'année en République Tchèque ont atteint un peu plus de 4,5 millions, en baisse d'environ 25% comparé aux 6 millions d'entrées sur la même période l'an passé. Après des années d'augmentation régulière de la fréquentation, 2005 sera certainement une année à oublier pour les distributeurs et les exploitants.

Les avis divergent quant aux causes derrière cette chute. Pour certains, les Tchèques suivent simplement les tendances mondiales de consommation, notamment l'influence américaine. D'autres s'appuient sur le fait qu'aucun film n'a vraiment fait un tabac qui aurait eu un impact positif sur le marché cette année. "Je ne veux pas sous-estimer les autres facteurs mais je pense que nous faisons l'expérience d'une année sans grands succès commerciaux," a déclaré Jan Bradac, directeur de la société de distribution Falcon.
Bradac pourrait bien avoir raison car en l'absence complète de leader américain ou européen, il revient aux films nationaux d'animer le marché. Mais pour l'instant le seul film tchèque à trouver son public est Roman pro zeny (“Bons baisers du métro”) de Filip Renc, une comédie qui a attiré 400.000 spectateurs en quatre mois et est en tête du box office. En comparaison, Le seigneur des anneaux: le retour du roi, le film en tête au nombre d'entrées sur la même période de l'an passé, en avait rassemblé le double.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Mais il règne un certain optimisme, et encore une fois les cinéastes tchèques en sont responsables. Kraska v nesnazich (“Beauté en danger”) de Jan Hrebejk et les comédies pour adolescents Raftaci (“Rafters”) et Experti (“Experts”) doivent tous sortir l'an prochain et les distributeurs pensent qu'avec trois films tchèques aussi attendus, la tendance devrait s'inverser.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy