email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRIX Suisse

Tout un hiver sans feu dans la course aux EFA

par 

Déjà lauréat du Prix du cinéma suisse 2005, du Prix Cinemavvenir du meilleur film de fiction au Festival de Venise 2004 et de plusieurs autres distinctions, Tout un hiver sans feu a été sélectionné pour les nominations au Prix européen du cinéma 2005.

A l'origine de cette réussite, le flair de Gérard Ruey et Jean-Louis Porchet, les deux associés de la société romande CAB Productions S.A, doit être signalé. Séduits par le premier scénario de Pierre-Pascal Rossi (62 ans), ancien journaliste vedette de la Télévision Suisse Romande, ils ont fait confiance à un autre novice pour sa réalisation. Jusque-là, Greg Zglinski, suisso-polonais de 37 ans, n'avait en effet signé que des courts et moyens métrages. Elève de Krzysztof Kieslowski à l'école de Lodz, il a été l'un des derniers à profiter de ses lumières, en 1996, puisque le cinéaste polonais est mort juste après avoir supervisé son film d'étude: "Krysztof disait, ce n’est pas important où tu mets la caméra, ce qui est important, c’est pourquoi tu la mets là où tu la mets… Ce qu’il m’a apporté est fondamental", raconte Greg Zglinski. Cette influence est évidemment sensible dans la mise en scène très maîtrisée de ce drame familial – le décès d'une enfant – où s'enchevêtrent pulsions de mort et de vie.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

En Suisse, plus de 33 000 spectateurs déjà ont vu Winter without a fire, sorti en janvier dernier en Suisse romande et en février en Suisse allemande. Majoritairement suisse (CAB Productions et Télévision Suisse Romande), le film est coproduit par la société belge Mars Entertainment , la RTBF (Radio Télévision Belge de la Communauté Française), Arte et Telewizja Polska.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy