email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Grèce

Troch remporte l'Alexandre d'Or pour Someone Else’s Happiness

par 

Troch remporte l'Alexandre d'Or pour  Someone Else’s Happiness

Peut-on être heureux du bonheur de quelqu'un d'autre? La réponse est oui d'après la réalisatrice de Fien Troch. Cette jeune Belge triomphe au 46ème Festival International du Film de Thessalonique qu'elle a quitté avec trois récompenses, dont l'Alexandre d'Or du Meilleur Film, ainsi qu'un chèque de € 37 000, pour son film dont le titre est exactement Someone Else’s Happiness [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(Le bonheur de l'autre).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Troch, âgée de 27 ans, surpasse l'opposition traditionnellement très forte entre l'Asie et les Amériques avec son premier long métrage qui traite des changements qu'un mystérieux accident va causer dans la vie d'une femme. C'est la première fois depuis 1992, et le film de Sally Potter Orlando, qu'une réalisatrice remporte la récompense principale. Troch était très surprise et émue de recevoir les prix du Meilleur Film, du Meilleur Scénario, et de voir son actrice principale, Ina Geerts, remporter celui de la Meilleure Actrice. Le film a également eu du succès auprès du public, bien que cette récompense-là ait été attribuée à un film surprise en provenance des Etats-Unis, Man Push Cart, du réalisateur iranien de seconde génération, Ramin Bahrani.
Le hongrois Roland Vranik a partagé le prix du Meilleur Réalisateur pour son film Black Brush (Fekete Kefe) avec Emmanuelle Bercot pour Backstage [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
.

Un Alexandre d'Or récompensant l'œuvre d'une vie a été décerné au célèbre chef opérateur Vittorio Storaro (Apocalypse Now, 1900, The Last Emperor, Goya in Bordeaux) qui a présidé le jury pour la compétition officielle. "Si vous poursuivez votre rêve avec suffisamment de force, il y a de grandes chances qu'un jour vous arriviez à le réaliser. C'est ce que j'ai fait", a dit Storaro, visiblement ému, aux jeunes réalisateurs de talent présents dans la salle, en recevant son prix.
Le 46ème Festival International du Film de Thessaloniki, du 18 au 27 novembre, comptait plus de 200 films à son programme. Les récompenses nationales grecques seront remises lors d'une cérémonie séparée ce soir.

Les récompenses:

Meilleur Film – Alexandre d'Or (€ 37,000)
Someone Else’s Happiness (Een Ander Zijn Geluk) de Fien Troch, Belgique/Pays-Bas.

Prix Spécial du Jury – Alexandre d'Argent(€ 22,000)
Blood (Sangre) d'Amat Escalante, Mexique

Meilleur Réalisateur (ex aequo)
Roland Vranik pour Black Brush (Fekete Kefe), Hongrie
et
Emmanuelle Bercot pour Backstage, France

Meilleur Scénario
Fien Troch pour Someone Else’s Happiness (Een Ander Zijn Geluk)

Meilleure Actrice (ex aequo)
Ina Geerts dans Someone Else’s Happiness (Een Ander Zijn Geluk).
Et
Isild Le Besco dans Backstage d'Emmanuelle Bercot

Meilleur Acteur
Ahmad Razvi in Man Push Cart de Ramin Bahrani, USA

Accomplissement Artistique
Chin Ting-Chan pour la photographie dans Falling in…Love (Liarnen) de Wang Min – Tai, Taiwan

Mention Spéciale
L'actrice Natali Broods dans le film Someone Else’s Happiness (Een Ander Zijn Geluk).

Récompense FIPRESCI pour un film en Compétition
The Hours Go By (Como pasan las horas) d'Inés de Oliveira Cezar, Argentine

Récompense FIPRESCI pour un film dans la section Films Grecs
Tsiou de Makis Papadimitratos, Grèce

Prix des Valeurs Humaines de “Vouli”, la chaîne du parlement grec, (€ 15 000)
Tsotsi de Gavin Hood, Afrique du Sud

Prix Jameson du Public pour un film en compétition internationale (€ 3000)
Man Push Cart de Ramin Bahrani, USA

Prix Jameson du Public pour un film dans la section Films Grecs (€ 3,000)
Chariton's Choir (I Horodia Tou Charitona), de Grigoris Karantinakis

Prix Jameson du Public pour un film des Balkans (€ 2000)
Go West, d'Ahmed Imamovic, Bosnie & Herzegovine/ Croatie

Prix de l'Union Grecque des Techniciens du Cinéma, de la Télévision et de l'Audiovisuel (ETEKT)
True Blue (Galazio Forema) de Yannis Diamantopoulos.

Prix de l'Association des Critiques de Cinéma Grecs (PEKK)
Buzz, de Spyros Taraviras, Grèce

Alexandre d'Or récompensant l'œuvre d'une vie
Vittorio Storaro, Réalisateur, Italie

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy